Restructuration chez SANOFI, les centres de recherche durement touchés

Source : libération.fr

Par YANN PHILIPPIN

Le maire de Toulouse, Pierre Cohen, ne décolère pas contre Sanofi et son intention de fermer, malgré ses 5,7 milliards d’euros de profit l’an dernier, son centre de recherche de la Ville rose. «Il y a vraiment tout pour considérer réellement qu’ils se comportent comme des patrons voyous», a-t-il lâché hier, suggérant qu’une future loi contre les licenciements abusifs porte le nom de Sanofi. Le géant français de la pharmacie s’est dit, via un porte-parole, «choqué par la déclaration d’un élu toulousain à propos de ses dirigeants». Des centaines de salariés ont manifesté hier dans plusieurs villes de France et appelé le gouvernement à la rescousse pour s’opposer au plan de restructuration annoncé le 5 juillet par Sanofi. Selon les syndicats, 1 200 à 2 500 postes sur 28 000 pourraient disparaître en France, aux centres de recherche de Toulouse et de Montpellier, ainsi que dans les services administratifs. La direction devrait chiffrer son plan mardi, lors de différents comités centraux d’entreprise (CCE) par branche. Photo AFP

Recherche et entreprises, venez en débattre au Colloque IFFRES les 15 & 16 novembre …

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *