Assises : où étaient les grandes écoles ?

Source : News Letter / L’essentiel du Sup N°3 – Vendredi 30 novembre 2012

Auteur : Olivier Rollot (@O_Rollot)

Assises : où étaient les grandes écoles ?

C’est une initiative qui va faire parler d’elle : sans le concours d’aucun établissement
d’enseignement supérieur le cabinet d’audit et de conseil Mazars lancera à l’automne 2013 son propre Executive MBA (appelé «The next MBA»).
« Nous sommes arrivés au bout du modèle d’éducation par les seules grandes écoles » confie au Figaro le directeur des ressources humaines du groupe Mazars, Laurent Choain, qui fut auparavant en charge de l’Executive education au sein de Reims Management School (lire son portrait). Le MBA n’étant pas un titre protégé, rien n’empêche à un cabinet d’en lancer un puis, ensuite, de tenter même d’obtenir les accréditations internationales. Le programme est testé depuis dix-huit mois auprès des collaborateurs de Mazars et trois promotions auront été formées lorsqu’il sera ouvert à d’autres entreprises.

Mazars lance son propre MBA
On aurait pu les appeler tout simplement « Assises de l’université et de la recherche » tant les grandes écoles ont été les grandes absentes des débats des Assises de l’enseignement supérieur et de la Recherche qui se sont tenues cette semaine au Collège de France.
Le nom « grande école » n’apparaît même pas dans les 121 propositions du comité de pilotage (dans la proposition 105 on parle d’« écoles d’enseignement supérieur ») ! Si Pierre Tapie, pour la Conférence des Grandes écoles (CGE), Christian Lerminiaux, pour la Cdefi (Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs), Hervé Biausser (Centrale Paris) ou encore François Bonvalet (Reims Management School) étaient bien là, la représentation des grandes écoles n’en était pas moins anémique.

Il est vrai que la plupart n’avaient tout simplement pas été invitées. Alors Hervé Biausser avait beau rappeler que « la quasi-totalité des masters délivrés par les grandes écoles étaient délivrés avec l’université » ou que « 28% des doctorants venaient des grandes écoles » il paraissait bien isolé au milieu d’une assemblée toute entière centrée sur l’université.

Ce contenu a été publié dans Actualités, Universités & Grandes Ecoles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *