L’Université de Bourgogne sort son carnet de chèques pour son campus

UBLe président de l’université de Bourgogne Alain Bonnin dévoilait mercredi les grandes lignes de son prochain programme d’investissement. Forte d’un fonds de roulement de 42 millions d’euros, l’université projette de consacrer ses fonds à la modernisation de ses infrastructures et à l’amélioration de la vie sur le campus.

L’université de Bourgogne est en en bonne santé économique, si l’on en croit les projets d’investissement inscrits au calendrier 2013 et 2014. En effet, l’excédent de capitaux (ou fonds de roulement) dont dispose le centre universitaire atteint 42 millions d’euros. Une somme conséquente, qui devrait permettre d’augmenter le budget consacré aux cinq grands programmes pluriannuels d’investissements (PPI) ouverts lors de la préparation du budget 2013.

Des programmes d’investissements ambitieux parmi lesquels on retrouve : « le développement d’infrastructures sportives, la rénovation des travaux pratiques, le financement de l’innovation des composantes de l’université, la maintenance des infrastructures des sites territoriaux de l’UB ainsi que la modernisation des infrastructures numériques », indique Alain Bonnin.

Grâce à sa bonne situation financière, l’université devrait ainsi pouvoir allouer 1 million d’euros supplémentaires aux infrastructures numériques, et renforcer les quatre autres PPI de 500 000 euros chacun.

Des projets supplémentaires

Outre ces modifications budgétaires, l’université devrait aussi pouvoir se permettre de compléter le dispositif d’investissement initialement envisagé avec l’ouverture de deux PPI supplémentaires. 1 million d’euros seraient alors consacrés aux infrastructures scientifiques et leur équipement, quand 3 millions devraient être dédiés sur 3 ans à la rénovation du bâtiment « Droit-Lettres », où se concentrent près de la moitié des étudiants de l’UB.

L’internationalisation des formations, la vie étudiante et la mise en place d’une prime d’excellence pédagogique seront enfin financées par les marges dégagées sur ces investissements.

Il faudra toutefois attendre le vote du budget 2014 afin que soient gravées dans le marbre ces nouvelles annonces.

Source gazetteinfo.fr

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *