Malgré un contexte budgétaire difficile, François Hollande a voulu rassurer le secteur de la recherche en garantissant la sanctuarisation de son budget

téléchargement (18)Le président de la République François Hollande a promis jeudi que le budget de la recherche serait « sanctuarisé », soulignant que celle-ci était « une priorité pour la France » et « la clé de sa compétitivité ».

Source : Le Point.fr

Dans un contexte budgétaire difficile, « la recherche publique sera sanctuarisée parce que c’est l’essentiel », a déclaré le chef de l’État à la Sorbonne, à l’occasion du 50e anniversaire de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale). « Et même si nous avons à faire des économies ailleurs, nous n’en ferons pas dans ce domaine fondamental pour le pays », a-t-il insisté. Car, selon lui, « sans recherche forte il n’y a pas d’économie forte, sans recherche publique il n’y pas d’économie privée ».

« La recherche, c’est un investissement, elle est la clé de notre compétitivité, elle est également une invitation pour que la société se mobilise », a-t-il poursuivi. « C’est la raison pour laquelle, dans le gouvernement que j’ai constitué avec le Premier ministre Manuel Valls, j’ai voulu qu’il y ait un ministère plein de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche », a expliqué le chef de l’État en présence du titulaire de ce portefeuille, Benoît Hamon. François Hollande a fait valoir notamment que la recherche biomédicale générait 600 000 emplois directs et indirects avec les filières des biotechnologies et investissait plus de 7,5 milliards d’euros chaque année.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *