Recherche contre le cancer : l’union fait la force

logo-seintinelles

Comment aider la recherche contre le cancer ? Les dons sont évidemment bienvenus mais ne suffisent pas. En effet, les scientifiques ont aussi besoin de ressources humaines. Plus précisément des malades ou des personnes en bonne santé pour participer à leurs études et essais cliniques. Pour faciliter les rencontres et un travail collaboratif dans le cadre de la recherche, une association est née.

Source : Destination Santé 

En quelques clics, vous pouvez vous inscrire sur la plateforme de Seintinelles. Objectif, participer à la recherche contre les cancers de la femme. Créé par une ancienne malade et un chirurgien de l’Institut Curie, ce site permet aux chercheurs d’avoir accès à des volontaires pour mener leurs études. Dans l’autre sens, il permet aussi aux patientes et aux femmes en bonne santé de participer à cette recherche contre la maladie.

« Les chercheurs, au-delà d’un besoin financier, ont besoin de ressources humaines pour mener leurs études », expliquent les fondateurs du site. Or « ils perdent trop de temps et d’énergie à chercher, recruter et coordonner les volontaires qui rejoindront leurs différents panels et échantillons. » En parallèle, les fondateurs du site ont constaté que « le cancer progresse chaque année davantage, notamment chez les femmes ». Ainsi, en 2012, le nombre de cas de cancer en France chez les femmes est estimé à 155 000. Sans oublier que « la proportion de personnes vivant avec un cancer ou ayant eu un cancer est également en constante augmentation. »

C’est en partant de ces constats que Guillemette Jacob et Fabien Reyal ont décidé de créer l’association Seintinelles, « un modèle dans lequel tout le monde peut contribuer, à son échelle, à accélérer la recherche sur le cancer. » Si vous souhaitez participer à la recherche par ce biais novateur, consultez le site www.seintinelles.com.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *