Le Medef veut «zéro charge» sur les apprentis

medef1Le Medef a dévoilé ses pistes pour relancer l’alternance. Il demande l’annulation de la réforme de la taxe d’apprentissage.

Source : Les Echos, par Derek Perrotte

Toujours plus ? Alors que les gestes accordés par l’exécutif au patronat sur la pénibilité et les temps partiels ont provoqué l’ire des syndicats , le Medef est reparti à l’offensive dès ce jeudi matin en dévoilant une batterie de propositions pour relancer l’apprentissage, qui sera au cœur de la conférence sociale de lundi et mardi . Il est de fait décidé à tirer au maximum profit de la fenêtre de tir qui s’ouvre : alors que l’exécutif met en avant l’apprentissage dans tous ses discours pour lutter contre le chômage, la forte chute des entrées dans ce dispositif (–8 % en 2013 et –14 % de janvier à avril 2014) l’oblige à réagir pour espérer atteindre l’objectif de 500.000 alternants en 2017 (contre 415.000 aujourd’hui).

Pour Florence Poivey, représentante du Medef sur ce dossier, la crise n’explique qu’« en partie » cette chute « très inquiétante », alimentée aussi par les « six erreurs » sur ce dossier du gouvernement en deux ans. A commencer par la réforme de la taxe d’apprentissage, qui « confisque 380 millions d’euros » jusqu’ici librement gérés par les entreprises pour les affecter aux régions, et les réductions de l’aide forfaitaire et du crédit d’impôt liées à l’accueil d’apprentis, pour un total de 500 millions d’euros d’économies.

« Un signal fort »

Pour redresser la barre, le Medef réclame que la réforme de la taxe d’apprentissage soit « corrigée rapidement », en « rendant » aux entreprises la part prélevée en faveur des régions et en « libérant » leur possibilité d’utilisation de cette taxe, notamment pour financer les centres de formation (CFA) de leur choix, sans avoir à demander l’aval de la région. Surtout, il préconise la mise en œuvre « dès la rentrée 2014 » d’une exonération totale de charges sur les nouvelles entrées en alternance. La mesure serait à titre exceptionnel, le temps qu’une réforme plus structurelle de l’apprentissage et de son financement ne voie le jour.

« Le “zéro charge” est une mesure simple et lisible qui enverrait un signal fort », insiste Florence Poivey. Si une correction de la réforme de la taxe d’apprentissage ne semble pas à l’ordre du jour gouvernemental, la piste du « zéro charge » pourrait, elle, bien aboutir, tant Manuel Valls et François Rebsamen ( lire ici son interview aux « Echos » ) se montrent ouverts à un geste pour relancer la machine. Le Medef livre même une piste de financement de cette mesure, dont le coût avoisinerait 250 millions par an : il suffirait de transférer 10 % du budget annuel des emplois aidés sur l’alternance. « On peut aider dix apprentis pour le coût d’un seul contrat aidé », résume Florence Poivey.

Etre associé à la construction des diplômes

Autre mesure d’urgence réclamée : l’expérimentation d’un contrat de professionnalisation « sur mesure », dont le contenu en formation serait du seul ressort de l’entreprise. Aujourd’hui, de tels contrats doivent déboucher sur des qualifications professionnelles prédéfinies au niveau national, une complexité « dissuasive et inhibitrice ».

Les autres propositions dressent les contours d’une réforme plus structurelle. Pour renforcer l’adéquation entre formation des jeunes et besoins réels des entreprises, le Medef veut être associé plus avant à la construction des diplômes scolaires et universitaires et à la définition au niveau régional de la carte des formations. « On veut avoir la liberté d’ouvrir et de financer les CFA dont on a réellement besoin », insiste le Medef, selon qui l’instruction de ces dossiers par l’Education nationale et les régions rend les décisions d’ouvertures et de fermetures de sections d’apprentissage « tributaires de considérations étrangères à l’intérêt des jeunes et des entreprises ». Mais autant le gouvernement est allant sur un copilotage accru des diplômes, autant les régions sont réticentes à laisser la main au patronat sur les CFA.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *