Karkara, le projet toulousain d’artfunding pour la recherche contre le cancer

Entre l’art et le crowdfunding, l’artfunding vise à utiliser la création artistique pour collecter des fonds. Telle est la bonne idée inventée par le Toulousain Jonathan Ernie pour aider la recherche contre le cancer.

Source touleco.fr

Un cube. Un message de 100 caractères. Quinze euros, dont une grande part sera reversée à l’Oncopole de Toulouse pour la recherche contre le cancer. Jonathan Ernie, tout juste 25 ans, encore en stage de fin d’étude dans le cadre de son master en marketing, management et communication à Toulouse Business School, a mis en pratique un nouveau concept utile : l’artfunding

entre l’art et le financement participatif au service de la bonne cause, à travers son projet artistique.

L’œuvre en question, conçue par l’artiste toulousain Renaud Lacorte, a été baptisée Karkara. Elle est une mosaïque de grande taille composée de 3400 cubes en bois personnalisables qui se construit au fur et à mesure des dons. Par ce biais, « aucun investissement n’est nécessaire », assure Jonathan Ernie.

50.000 à 70.000 euros reversés

« Une fois les cubes vendus, la mosaïque sur laquelle est dessiné un crabe, sera exposée à l’Oncopole. Et l’on estime que 50.000 à 70.000 euros seront reversés à la recherche contre le cancer, par la voix de l’association Promotion, santé, recherche et innovation qui porte le projet », ajoute le jeune homme, qui indique travailler sur le projet depuis deux ans. Pourquoi le cancer ? « On est tous touchés de près ou de loin par cette maladie. Et l’intérêt du projet implique trois catégories d’acteurs : un porteur de projet, des financeurs et un artiste, sans que personne ne dépense un centime ».

Mais pas seulement. Jonathan Ernie applique ses compétences apprises sur les bancs de l’école à un cas pratique. « J’ai monté le projet entièrement sur mon temps libre, réalisé une étude de marché, un business plan. J’ai aussi rencontré des gens que je ne fréquentais pas, comme des chefs d’entreprises et les médias. Et j’ai pris plaisir à rassembler différents publics pour réaliser une bonne action ».


Audrey Sommazi

Sur la photo : L’œuvre d’art participative Karkara réalisée par Renaud Lacorte.
Photo Renaud Lacorte – DR

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *