L’#égalité des chances avec L’#Envol, le #Campus de La Banque Postale

Les élèves de la promotion 2013 / 2014 en visite à la Géode

Créé en 2012 par La Banque Postale, L’Envol a pour vocation de promouvoir l’égalité des chances auprès d’élèves de talent issus de milieux modestes. Un programme complet et singulier pour un projet de mécénat sociétal unique.

Source : www.latribune.fr 

Si l’égalité des chances est un droit fondamental partagé par le plus grand nombre, il n’en reste pas moins que la réalité est parfois tout autre. Quand les écarts sociaux sont mis en jeux et vont même jusqu’à faire barrage au parcours de jeunes élèves, un soutien extérieur est souvent la solution. A l’heure du tout technologique et de l’innovation accélérée, il est difficile de constater que des enfants et adolescents talentueux sont défavorisés dans leur parcours scolaires pour l’unique raison qu’ils sont issus de milieux modestes. C’est pourtant une réalité aujourd’hui : un enfant d’ouvrier ou d’employé a en moyenne 7 fois moins de chance qu’un enfant de cadre supérieur ou d’enseignant d’accéder aux études supérieures en France*.

Face à cet alarmant constat, La Banque Postale a décidé d’engager la totalité de son mécénat dans un programme qu’elle a elle même créé : L’Envol, le Campus de La Banque Postale, une association loi 1901, soutenue par le Ministère de l’Education nationale et en partenariat avec Frateli. Pour Philippe Wahl, Président-Directeur Général du Groupe La Poste et membre fondateur de L’Envol, « c’est une innovation majeure de La Banque Postale. C’est la chance donnée à des jeunes de réaliser leurs rêves de projets professionnels. La Banque Postale est la seule banque à mener un programme de cette ampleur, de cette durée et de cet engagement vis-à-vis des jeunes ».

Un programme unique

Concrètement, comment fonctionne L’Envol ? Le programme a vocation à accompagner individuellement chacun des 60 élèves recrutés chaque année dès leur entrée en seconde (qu’ils soient de milieux urbains ou ruraux), et au cours des 6 à 8 années suivantes. Cet accompagnement totalement individuel est construit autour de cinq briques : l’accompagnement scolaire, l’esprit de promotion, l’ouverture culturelle et sur le monde de l’entreprise, le soutien matériel ainsi que le suivi administratif et l’aide à l’orientation. C’est la première fois qu’en France, un programme d’accompagnement scolaire est aussi complet. Le but est clairement d’optimiser au maximum les chances de réussite des élèves et de révéler le potentiel de chacun. Une ambition unique qui vise les jeunes recrutés à se construire, à réussir leurs études et à révéler un projet professionnel. L’engagement sur le long terme et le rayonnement géographique participent également à l’ampleur du programme qui, en suivant les élèves de la seconde jusqu’à Bac + 3/5, et ce, sur tout le territoire, y compris les départements d’Outre-mer, font de L’Envol la singularité du mécénat sociétal engagé par La Banque Postale.

Un projet d’entreprise

Depuis sa création, L’Envol a sélectionné trois promotions, suivi 180 élèves dans les 30 académies représentées et fédéré plus de 300 parrains, collaborateurs de La Banque Postale et plus largement du Groupe La Poste. Et c’est là aussi la singularité du projet : chaque collaborateur du Groupe a la possibilité de s’impliquer dans le programme sous forme de bénévolat de compétence. Pour Stéphanie Osmont, Déléguée Générale de L’Envol, Le Campus de La Banque Postale : « L’Envol permet d’accompagner ces jeunes élèves brillants à réaliser leur potentiel et dessiner leur projet professionnel en dehors de tout déterminisme. Nous voulons leur donner toutes les clés pour réussir leur vie d’adulte. Les marraines et les parrains sont moteurs et très investis dans la réussite du programme. » Ce parrainage est sans doute l’un des piliers du succès de L’Envol qui a su fédéré les collaborateurs du Groupe.  Danièle Faivre de La Banque Postale à Limoges garde un souvenir enthousiaste de son rôle de marraine : « La Banque Postale m’a donnée l’opportunité d’être utile à un jeune. J’apporte à ma filleule une écoute et un appui. C’est l’avenir, c’est l’espoir et je trouve cela magnifique. Amener un élève jusqu’à l’éclosion de son projet, c’est une chose superbe. »

Cette relation de soutien et ce dialogue entre le jeune et un adulte bienveillant qui va lui ouvrir la voie sur d’autres possibilités d’avenir, participent pleinement à l’épanouissement de l’élève. Ce parrainage bénévole contribue à lui redonner confiance en lui et lui offre plus de chances de réussite. Un soutien fondamental, tel un devoir citoyen, même si, comme le rappelle le Capitaine du XV de France, Thierry Dusautoir, Président du Conseil d’administration de L’Envol : « Le travail paie toujours. Il faut dépasser les désillusions pour aller de l’avant, s’obstiner, avoir confiance en soi et surtout ne jamais se décourager. Garder ses objectifs en tête et ne jamais lâcher ses rêves ! ». Une belle leçon de vie vers un parcours réussi.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *