#Lyon: Le centre #Léon-Bérard appelle aux #dons pour financer un #pôle de recherche

Dans les laboratoires du bâtiment Cheney, au centre Léon-Bérard à Lyon.

C’est la première fois que l’établissement a recours à ce genre d’opération. Le centre Léon-Bérard (CLB), centre de lutte contre le cancer de Lyon et de Rhône-Alpes situé dans le 8e arrondissement, vient de lancer un appel aux dons de grande ampleur. Le CLB compte sur le grand public et les entreprises pour réunir, sur trois ans, les 3 millions d’euros nécessaires pour finaliser l’aménagement des derniers étages de son bâtiment Cheney B, inauguré en décembre 2014.

Source : www.20minutes.fr

Unique en Rhône, ce lieu, à mi-chemin entre la recherche et l’hôpital, doit permettre d’accélérer les découvertes scientifiques et leurs applications aux patients atteints de cancers, et favoriser le développement d’une médecine personnalisée. Il s’agit, en clair, «de traiter chaque patient, en fonction de son profil génétique et biologique, mais également de son environnement et de son mode de vie», précise le CLB.

Des donateurs et financeurs réguliers

La recherche au centre Léon-Bérard est aujourd’hui financée grâce à l’Inserm, l’université de Lyon, le CNRS ou encore l’Agence nationale de la recherche. La Ligue contre le cancer ou la Fondation Arc participent également activement, mais le centre manque désormais de fonds importants pour poursuivre son développement. La campagne de collecte, pilotée par un comité de campagne présidé par le président de la chambre de commerce et d’industrie de Lyon, Emmanuel Imberton, sera donc orientée vers les entreprises et grands donateurs, auprès desquels le CLB espère récolter 1,5 million d’euros. Le reste devrait être obtenu grâce aux donateurs actuels.

Ces trois millions d’euros permettront d’aménager les trois derniers étages du bâtiment Cheney B, et donc d’acheter du matériel spécifique et coûteux, comme des hottes d’incubation, précise le centre.

En 2014, l’établissement à but non lucratif a obtenu 4,1 millions d’euros de dons et de legs, qui ont permis de financer des postes de chercheurs et d’équiper des laboratoires. Cet argent provenait du grand public et du mécénat d’entreprises dans 7% des cas.

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *