#Lille : pour l’hôpital public de vos rêves, merci de cliquer et de faire un #don

À argent public rare, solutions inédites. Au CHR, on peut devenir « acteur du progrès médical », en mettant la main à la poche. De son côté, le musée d’Histoire naturelle de Lille demande l’aide de ses fans pour rénover une salle. Une idée pour la restauration de la Citadelle, colmatée avec des parpaings, faute de moyens ?

 Le CHRU propose aux mécènes de flécher leur don, ou de le pérenniser par des versements réguliers.  PH. ARCHIVES CH. LEFEBVREVDNPQR

Parrainer un chercheur ? Cliquez ici. Développer des prothèses en chirurgie cardiovasculaire ? Cliquez ici. Végétaliser l’hôpital ? Cliquez ici. Avec le lancement d’un fonds de dotation et d’un site internet (*) dédiés, soutenir le traitement du cancer de la plèvre au CHRU est devenu aussi simple que souscrire à la production d’un nouveau jeu vidéo ou d’un album de Grégoire.

Inspiré par l’essor du crowdfunding, le financement participatif en ligne, le fleuron hospitalier s’engouffre dans la brèche. « Les dons et les legs sont une tradition historique, nuance Jérôme Martinot, chargé de mécénat au CHR. Mais jusqu’à présent c’était archaïque. Avec la fondation et le site, on passe à la vitesse supérieure, on formalise la démarche, tout en travaillant à fidéliser les donateurs. »

Source : www.lavoixdunord.fr

Éviter le saupoudrage

Partant du constat que « les gens ont besoin d’activités concrètes », le site propose aux particuliers, entreprises ou grands mécènes, ses trois cibles, un éventail d’une dizaine d’actions réparties en quatre axes : progrès médical, bien-être des patients et des proches, art et culture, prévention et éducation à la santé. « On n’a gardé que dix projets pour éviter le saupoudrage, précise Jérôme Martinot. Ces projets, choisis par un comité scientifique, ont été retenus pour leur priorité et leur rapidité de mise en œuvre. » Le donateur doit voir les effets de son geste.

Après deux années de déficit

Difficile de ne pas voir dans cette professionnalisation du mécénat une réponse aux contraintes financières. Après deux années de déficit, le CHRU a présenté pour 2015 un budget à l’équilibre. En misant sur la générosité populaire ? Jérôme Martinot rejette cette lecture : « On n’est pas sur des compléments de financements, on n’a rien à compenser, on promeut de l’innovation. »

Reste que si certains projets sont bien adaptés à un crowdfunding, à l’exemple de la plantation d’arbres supplémentaires, d’autres laissent rêveur. Ainsi de l’« acquisition d’un scanner per-opératoire pour la neurochirurgie », qui semblerait plus à sa place dans un plan d’investissement public que dans une campagne, par définition incertaine, de mécénat…

Pour faire un don allez sur : soutenir-chru-lille.fr

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *