#Belgique, des manipulations financières à la #Fondation polaire internationale

C’est un avis accablant que vient de remettre l’Inspection des Finances à propos du fonctionnement de Fondation polaire internationale, qui pilote les explorations scientifiques belges en Antarctique. Une information du quotidien De Morgen, confirmée par le cabinet de la secrétaire d’État à la recherche scientifique Elke Sleurs. Il y est question de factures douteuses, de « manipulations budgétaires ». Résultat : le gouvernement fédéral voudrait y voir clair avant de régler les prochaines factures.

Les relations sont parfois difficiles entre Alain Hubert et l'Etat

Source : www.rtbf.be

Enième épisode dans une saga à rebondissements entre l’explorateur ultra-médiatique Alain Hubert, à l’origine de la création de la Station polaire belge Princesse Elisabeth en 2009, et l’État auquel il reproche souvent d’être mauvais payeur.

Il y avait déjà eu des noms d’oiseaux régulièrement échangés – et des procédures en justice – entre Alain Hubert et la direction de la politique scientifique fédérale, dont Philippe Mettens récemment évincé. Voici donc désormais un nouveau bras de fer opposant le même Alain Hubert à, cette fois, la secrétaire d’État N-VA à la politique scientifique Elke Sleurs.

Élément déclencheur : une note « assez négative » de l’Inspection des Finances

Attention, le message numéro 1 qu’entend faire passer la secrétaire d’État Elke Sleurs, est que « le gouvernement ne compte pas remettre en question l’existence de la Station polaire belge« . Son budget 2015-2016, pour une saison scientifique qui doit démarrer en octobre, est déjà inscrit dans le budget de l’État. Mais il faudrait urgemment plus de clarté.

En cause : une récente note de l’Inspection des Finances, « assez négative« , précise le cabinet Sleurs. Pour cette station, financée par le fédéral et des partenaires privés, autour de l’explorateur Alain Hubert, on y évoque un manque de respect des règles d’attribution des marchés publics, des factures rendues dans un délai déraisonnable, systématiquement en retard, sans détails, sans motivations, sans explications du choix des fournisseurs, des conflits d’intérêts avec des firmes associées à Alain Hubert, et même « des manipulations budgétaires visant à augmenter le coût pour les autorités fédérales« , au-delà des enveloppes initialement prévues. Interpellant.

Résultat : difficile de régler des factures sans d’abord y voir clair. Elke Sleurs aimerait donc entendre Alain Hubert, co-gérant privé de la Station, et par ailleurs président du secrétariat polaire public-privé qui la finance. Bref : quelqu’un qui, selon le cabinet Sleurs, « contrôle ses propres factures« . Pour l’heure, aucun rendez-vous n’a encore été fixé, même si Alain Hubert se trouve bel et bien en Belgique.

Démenti catégorique

Contacté par nos soins, Alain Hubert refuse d’entrer dans la polémique. Une longue polémique ainsi qu’il le rappelle lui-même, revenant sur les rapports régulièrement médiatisés pour mettre en cause sa gestion.

« Depuis 3 ans, quelques personnalités de l’administration publique s’efforcent de mettre en cause l’honnêteté des actions entreprises par la Fondation polaire. La Fondation polaire estime que, saison après saison, elle s’efforce à rendre le meilleur service au bénéfice de la recherche scientifique en Antarctique et que sa gestion financière est en tout point conforme à la loi et aux conventions signées avec l’État.« 

Sur ces nouvelles accusations, Alain Hubert se fait plus précis : « La Fondation polaire et son Président tiennent à réfuter une nouvelle fois, catégoriquement, toute accusation alors qu’ils se sont toujours montrés transparents à ce sujet comme de nombreuses enquêtes (dont l’ISI) et des audits indépendants ont déjà pu le démontrer« . Sans autres commentaires. Pour le moment…

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *