#Sciences: quel avenir pour la #fondation russe Dynasty?

media

Plus de 2 000 personnes se sont rassemblées, samedi 6 juin, à Moscou en soutien à l’un des principaux fonds privés finançant la recherche scientifique en Russie, menacé de fermeture après avoir été classé comme « agent de l’étranger » par les autorités.

Source : www.rfi.fr

Avec notre correspondante à Moscou, Veronika Dorman

Les manifestants sont venus crier leur colère contre la politique obscurantiste menée par l’Etat russe. Persécuter la fondation Dynasty c’est s’attaquer à la science et à l’éducation en général.

Depuis sa création, le fonds privé a versé des millions d’euros à des physiciens et des mathématiciens, envoyé des étudiants à l’étranger et financé des conférences et des publications en Russie. Sa fermeture est donc vécue comme une tragédie par la communauté scientifique. Et un signe de très mauvais augure pour l’avenir intellectuel du pays.

« Agent de l’étranger »

L’homme d’affaires Dmitri Zimine, le fondateur de Dynasty, a décidé de fermer sa fondation après que les autorités russes l’ont inscrit sur la liste des « agents de l’étranger », un label stigmatisant les organisations non gouvernementales qui reçoivent des financements étrangers.

La décision finale devrait être prise lundi, alors que Zimine lui-même aurait déjà quitté la Russie, définitivement selon certaines sources, ou seulement pour laisser passer l’orage, selon d’autres. Quoi qu’il en soit, l’un des plus importants mécènes de la science en Russie ne s’y sent plus le bienvenu.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *