Taxe d’apprentissage : 72 millions en moins pour les écoles

Selon une note de la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) du ministère du Travail, la réforme de la taxe d’apprentissage réduirait en 2015 de 72 millions d’euros les ressources des écoles et organismes.

Source : E-Orientations par Wally Bordas

Les écoles et organismes vont voir leur budget diminuer. Selon News Tank Education, une note de la DGEFP (Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle) du ministère du Travail remise lors du bureau du Conseil national, de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (Cnefop) annonce les premiers changements provoqués par la réforme de la taxe d’apprentissage.

Moins d’argent pour les écoles

« Les chiffres de cette année vont montrer que la baisse de la taxe d’apprentissage est une très mauvaise nouvelle financière pour les établissements », prévoyait Philippe Jamet, président de la Conférence des grandes écoles (CGE), en janvier 2015. Il annonçait alors qu’un rapport qui venait de sortir expliquait que l’effort sur l’apprentissage allait « basculer » du supérieur vers « les bas niveaux de qualification » et que l’argent allait être prélevé « aux universités et aux écoles pour les mettre sur les niveaux CAP ».

Pour lui, « cela ne relève pas du simple siphonnage. Le problème des bas niveaux de qualification réside dans la qualité perçue de ces formations. Ce n’est pas un problème de financement puisqu’aujourd’hui, avec le budget qu’ils ont, ils ne remplissent pas leurs filières. »

En 2015, selon les premières prévisions, les écoles et organismes verront leur budget réservé à l’apprentissage diminuer de 72 millions d’euros par rapport à l’année précédente. De leur côté, les CFA et sections d’apprentissage recevront 132 millions de plus qu’en 2014. De même, les régions verront leur budget augmenter de 131 millions d’euros.

De premières avancées

Par ailleurs, la note de la DGEFP fait aussi le point sur différentes avancées qui concernent la mise en œuvre de la réforme de la taxe d’apprentissage. Elle explique par exemple qu’à partir de juin 2015, les entreprises de moins de 250 salariés qui relèvent de branches ayant signé un accord en matière de développement de l’apprentissage recevront une aide de 1 000 euros par apprenti supplémentaire.

Elle précise également que de nombreuses initiatives ont été prises afin de favoriser l’orientation scolaire vers l’apprentissage et que des actions spécifiques ont été menées par le ministère de l’Education pour développer cette formule de formation dans les établissements publics locaux d’enseignement (EPLE).

D’autre part, la note ajoute que certaines mesures restent à prendre. La méthode de calcul du coût d’un apprenti et sa rémunération devraient notamment être discutées prochainement.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *