Le groupe INSA signe avec PSA Peugeot Citroën son premier partenariat scientifique avec un groupe industriel

En juillet 2015, le groupe INSA, premier groupe français d’écoles d’ingénieurs de France a signé avec PSA Peugeot Citroën une convention de partenariat scientifique. C’est une première dans l’histoire du groupe INSA.

Source : Focus RH par Rédaction : Focus RH

Pour relever les défis de l’industrie automobile de demain. Dans le cadre de ce partenariat, des représentants du groupe de formation ingénieurs et du constructeur automobile conduits par Sylvain Allano, directeur scientifique et technologies futures, se sont rencontrées à l’INSA Centre Val de Loire en septembre dernier pour évaluer ensemble les synergies possibles entre les Open Labs du réseau StelLab de PSA Peugeot Citroën et les INSA.

Quelles collaborations ?
A l’occasion de cette rencontre, quatre thèmes de projets scientifiques et technologiques ont été identifiés : la structure composite active de l’automobile ; le véhicule connecté, la vie à bord et le véhicule électrique. Cette journée annonce la mise en place de dispositifs de collaboration étroits entre les écoles du groupe INSA et les différentes directions de PSA Peugeot Citroën, tant sur le plan de la formation (stages, échanges internationaux, bourses CIFRE…) que celui de la recherche. Pour rester à l’avant-garde des produits et des services automobiles et identifier et développer les innovations du véhicule du futur, PSA Peugeot Citroën renforce ses partenariats scientifiques depuis 2010. L’université PSA Peugeot Citroën a notamment initié plusieurs partenariats avec des grandes écoles et universités. Le groupe a également créé un réseau d’OpenLabs afin de mettre en commun des équipes de recherche et les moyens expérimentaux de PSA avec ceux des laboratoires partenaires au sein de structures de recherche mixte. « Nous sommes très heureux de ce partenariat stratégique avec un leader du marché qui, en plus d’offrir à nos élèves-ingénieurs des perspectives en formation, en recherche et de possibles recrutements, a souhaité solliciter les experts enseignants-chercheurs de notre Groupe pour répondre à ses enjeux technologiques et sociétaux », souligne Eric Maurincomme, président du groupe INSA.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *