En novembre, l’économie sociale et solidaire s’offre un tremplin en Paca

En novembre, l'économie sociale et solidaire s'offre un tremplin en Paca

En Paca, cette 13e édition du mois de l’ESS, qui se tient tout le mois de novembre, mettra en avant les réussites de ce secteur, basées sur ses valeurs.

Source : La Marseillaise par Jacqueline De Grandmaison

C’est sur le lien entre la culture et l’économie sociale et solidaire (Ess) que s’ouvrira cette 13e édition du Mois de l’Ess en Paca. Un thème sans doute insuffisamment abordé jusque-là. « Il existe pourtant un double enjeu, explique Sam Khebezi, directeur de l’association « Les têtes de l’art » et administrateur de la Cress Paca chargé des questions culturelles. Il s’agit de mieux faire comprendre aux acteurs culturels ce que peut leur apporter l’appartenance à l’Ess et aux acteurs historiques de l’Ess – coopératives, mutuelles, associations – à quel point les compétences des acteurs culturels peuvent leur être utiles. En somme mettre en place une stratégie gagnant-gagnant. »

Dans ce but, cet événement, co-organisé par la Cress, les Têtes de l’Art, l’association Pour la solidarité, SmartFR et le master Ess de l’université Aix-Marseille, proposera une journée de rencontres, de débats et des ateliers. Public ciblé : les opérateurs culturels de diverses disciplines en Paca et les représentants des différentes familles de l’Ess. A cette occasion, Sam Khebezi restituera l’enquête de terrain qu’il a menée cet été dans tous les départements de notre région afin de connaître les perceptions des acteurs culturels vis-à-vis de l’Ess et ce qu’ils en attendent.

La région pionnière

Après ce coup d’envoi, quelque 90 manifestations ponctueront ce mois de novembre, organisées aux quatre coins de la région Paca. A l’origine de cet événement en 2003, la Cress Paca a été également moteur : en 2009, le Conseil national des Cress (Cncres) adoptait la formule qui est depuis déclinée dans toute la France. Dans un contexte marqué cette année par les premières applications de la loi Hamon de juillet 2014.

En région Paca, les manifestations proposées à des publics ciblés ou au grand public – forums, conférences, colloques, débats, spectacles, journées portes ouvertes, ateliers…- feront notamment la démonstration du dynamisme de ce secteur. Avec des temps forts comme les Journées de l’entrepreneuriat féminin à Marseille, la conférence « loi Ess et réforme territoriale, quelles conséquences pour les entreprises de l’Ess ? » à Digne-les-Bains, le 10e Forum de l’Ess à Gap ou encore les 6e Rencontres de l’Ess en Vaucluse…

« Quand on regarde le nombre et la qualité de ces manifestations, on sent bien que tous les acteurs ont envie de s’impliquer, que ce soient les organisations représentatives sur le territoire, les têtes de réseaux ou les entreprises elles-mêmes », souligne Denis Philippe, président de la Cress Paca. Il met également en avant la présence d’intervenants tels que Jean-François Draperi (1), Philippe Frémeaux, éditorialiste d’Alternatives économiques ou encore Michel Abhervé, professeur associé à l’université de Paris Est qui enseigne l’économie sociale et les politiques publiques. « Il se dégage peut-être de cette édition du Mois une vision plus entrepreneuriale, ajoute Denis Philippe, avec la volonté d’apporter des réponses de proximité, notamment au niveau de l’emploi. Face à un pessimisme national ambiant, il est important de montrer qu’il existe un optimisme local dans nos entreprises de l’Ess et de mettre en valeur nos réussites et leurs raisons. »

Une chaire de l’ESS

C’est dans cet esprit que trois évènements du Mois ont été labellisés par la Cress Paca : en dehors de celui évoqué plus haut concernant la culture et l’Ess, a été retenu le lancement de la Chaire Euro-Méditerranée d’économie sociale et solidaire. Celle-ci regroupera, dans son périmètre géographique, 28 Etats membres de l’Union européenne et 12 Etats du Sud de la Méditerranée. Mise en place par la Fondation Aix-Marseille université, en partenariat avec la Cress Paca, le Crédit coopératif et la Mutuelle de France Plus, elle aura pour objectif d’appuyer le développement et la reconnaissance de l’Ess et de rapprocher le monde de l’entreprise, de la formation et de la recherche.

Enfin, également labellisé, le marathon Probono (voir ci-contre), événement de clôture, va préfigurer, ainsi que l’indique Denis Philippe, la plate forme de services que la Cress veut apporter aux entreprises de l’Ess.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *