Vision d’avenir : la RSE comme levier de performance pour les salariés

Après l’écologie dans les années 2000, la RSE (responsabilité sociale des entreprises ou responsabilité sociétale et environnementale des entreprises – la responsabilité sociétale des entreprises étant dans doute la formule la plus globale) est le sujet qui mobilise. Est ce pour autant un sujet à la mode donc éphémère ? Ou un mouvement de fond irréversible ? Ce qui est certain c’est que la RSE n’est pas traitée de la même façon d’une entreprise à une autre, du sujet stratégique et partagé à la norme à respecter. Le mécénat est une partie de cette fameuse RSE et c’est important de le souligner pour sensibiliser les salariés à cette démarche et pour les convaincre de son caractère indispensable.

Source : Carenews par Sophie Barniaud

Selon le baromètre « l’entreprise responsable et ses salariés » publié le 13 octobre dernier par l’Institut Viavoice, Mindded, Des Enjeux et des Hommes et Ekodev, 73% des salariés pensent que la RSE permet d’améliorer la performance de l’entreprise.

Si les résultats de ce baromètre ne permettent pas d’entrer dans les détails et notamment en ce qui concerne le mécénat, on retrouve là une thématique souvent développée pour parler de cette forme d’engagement sociétal. Le mécénat permet à l’entreprise et de plus en plus souvent à ses salariés de s’impliquer au-delà du périmètre de l’entreprise, que ce soit d’ailleurs en rapport ou non avec le cœur de métier ; de développer certaines connaissances ou compétences, d’améliorer le climat social, la réputation de l’entreprise, le bien être des collaborateurs, en somme d’améliorer la performance de l’entreprise.

Réfléchir sur son impact environnemental ou social permet à l’entreprise de se remettre en question, de s’interroger sur ses pratiques, de réfléchir avec ses parties prenantes. On voit bien l’aspect positif de la démarche, et si cela et peut-être plus facile de mesurer l’empreinte écologique d’une entreprise, on avance aujourd’hui sur la notion d’évaluation de l’impact de l’engagement sociétal, impact sur l’entreprise elle-même comme sur ces fameuses parties prenantes qui sont alors dans le cadre du mécénat les associations et les bénéficiaires de leurs actions.

L’axe de la RSE, s’il ne comprend pas toujours les actions de mécénat, doit être utilisé par les porteurs de projet, associations et fondations, pour convaincre leurs interlocuteurs : c’est une prise en compte globale de la problématique qui souligne les interactions entre tous les acteurs et qui doit aider à mobiliser.

Continuons à mesurer la RSE et à sensibiliser les entreprises et leurs salariés à ce sujet, on a tout, tous, à y gagner.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *