Le don a-t-il une place dans l’économie marchande ?

La question du don en économie semble aller à la fois à rebours de la conception utilitariste dominante mais aussi comme allant de soi avec le développement de « l’économie du libre ». Au carrefour des sciences économiques et sociales, du management et de la psychologie sociale, la gratuité a sa place dans les modèles économiques comme dans les relations professionnelles. Ne conduit-elle pas à renouveler le regard posé sur les entreprises, les clients, les collaborateurs ?

Source : CREG

Dans son ouvrage « L’imposture économique » paru en France en octobre 2014, l’économiste australien Steeve Keen développe une critique systématique de la pensée économique dominante. Loin de rester dans le domaine étroit des spécialistes ou des étudiants en économie, cette critique, relativement ancienne, a été renouvelée par la crise des subprimes qui, parmi ses effets collatéraux, a définitivement jeté le doute sur les fondements des théories qui composent le noyau dur de l’économie universitaire depuis la fin du XIXe.

Lire tout l’article ICI

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *