La Cité internationale universitaire de Paris signe un important contrat de performance énergétique

Cette fondation de droit privé, reconnue d’utilité publique, dispose du troisième parc arboré de la capitale s’étendant sur une trentaine d’hectares. Et d’un ensemble de bâtiments énergivores. Des équipements qu’elle va améliorer grâce à un contrat de performance énergétique de 8 millions d’euros.

Source : Environnement Magazine

Le contrat de performance énergétique (CPE) est un outil apprécié. Il est habituellement signé entre une collectivité et un ensemblier, qui se rémunère en fonction des économies qui découlent des investissements qu’il a réalisés. Dans le cas de la Cité internationale universitaire de Paris, c’est avec le tandem formé par Exterimmo, filiale de la Caisse des dépôts, et son partenaire Engie Cofely.

Ce CPE prévoit une série de divers travaux d’amélioration des équipements énergétiques. Une quinzaine de chaufferies vont y être rénovées. Des panneaux solaires vont y être installés. Des combles isolés. Et  la gestion technique et économique de l’énergie, mieux centralisée. En chiffres, cela donne un objectif de 4 400 mégawatt/heure par an de consommations énergétiques en moins. Sachant que la Cité internationale consomme actuellement 17 211 mégawatt/heure par an. Enfin, ce CPE comprend un programme de sensibilisation des résidents à l’environnement et aux économies d’énergie.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *