L’éducation secteur favori des philanthropes chinois

Selon un rapport récemment publié, l’enseignement supérieur est le plus grand bénéficiaire des dons en Chine ; dans le même temps, les philanthropes préfèrent donner à des fondations privées plutôt qu’à des organismes de bienfaisance soutenus par le gouvernement.

Source : French people daily par Wei SHAN, Guangqi CUI

Près de la moitié des 12,8 milliards de Yuans (1,95 milliard de Dollars US) de dons faits en 2015 est allée à des fondations d’établissements d’enseignement supérieur. Sur tous les dons faits à l’enseignement supérieur, plus de 10% provenaient de diplômés.

Jack Ma, fondateur du géant du commerce électronique Alibaba, a ainsi fait don de 100 millions de Yuans (15,2 millions de Dollars US) à son alma mater, l’Université normale de Hangzhou, se classant 10e sur la liste des philanthropes.

Parmi les autres grands secteurs bénéficiant de dons figurent la protection de l’environnement, le développement des écoles primaires et secondaires, et la lutte contre la pauvreté.

Le rapport publié par l’Institut chinois de recherche sur la philanthropie de l’Université normale de Beijing a compilé les 100 plus gros donateurs de Chine continentale.

Le plus important philanthrope de Chine, He Qiaonü, présidente de la société d’aménagement paysager Orient Paysage, a fait don de 2,9 milliards de Yuans de titres de sa société à une fondation créée sous le nom de la société. C’est aussi la première femme à occuper la première place sur la liste qui a été publiée pour la première fois en 2011. 14 autres femmes ont figuré sur la liste en 2015.

En termes de secteurs, c’est l’immobilier qui a pris la première place avec 21 personnes individuelles et familles originaires de cette industrie, mais c’est 40% de moins que l’année précédente. Il est suivi par l’industrie de la fabrication (18 personnes) et celle de l’Internet (14 personnes).

Selon Zhang Gaorong, de l’Institut chinois de recherche sur la philanthropie, les dons ont été plus équitablement répartis entre les différentes industries dans la dernière liste, du fait que les industries traditionnelles gourmandes en ressources ont perdu du terrain.

De tous les dons, plus de 80% sont allés à des fondations créées par des universités ou des entreprises privées alors que seulement moins de 14% sont allés à des gouvernements ou des organismes de bienfaisance soutenus par le gouvernement.

Selon M. Zhang, ce ratio plus élevé de dons pour les fondations privées est en partie dû à une gestion plus rigoureuse et une surveillance plus étroite des entreprises et en partie du fait de la mauvaise divulgation d’informations par les organismes de bienfaisance gouvernementaux.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *