Quand le journalisme scientifique transforme la science

Le souci de communiquer la science au-delà des scientifiques est encore peu présent chez ces derniers, mais là où il émerge, il fait découvrir un potentiel de coopération trop peu exploité entre des professionnels d’horizons différents. Et le journalisme scientifique pourrait y occuper une place. Le parcours suivi par Hinnovic peut à cet égard être éclairant.

Source : Agence Science-Presse

À cette série de textes qui s’interrogent sur la place du journalisme scientifique, nous apportons l’éclairage d’une histoire écrite à trois mains. Si la communication scientifique était comparée à un trio de jazz, chacune de ses mains y incarnerait un musicien. Chacun est essentiel, mais non suffisant puisque la qualité de la performance résulte de l’action combinée du trio.

De la même façon, le parcours qui a façonné ce que l’on appelle aujourd’hui « l’équipe Hinnovic » s’est construit à plusieurs mains. En expliquant ci-dessous les points tournants de ce parcours, nous souhaitons partager les déclics heureux qui nous ont fait comprendre pourquoi il faut non seulement embaucher plus de journalistes scientifiques, mais surtout les inviter à transformer la science.

Lire tout l’article ICI

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *