Comment soutenir les femmes dans la recherche scientifique ?

Emmanuelle Charpentier, lauréate 2016 du prix de la fondation L’Oréal. La Fondation L’Oréal et l’Unesco ont lancé jeudi 24 mars un manifeste appelant à soutenir les carrières des femmes scientifiques.

La Fondation L’Oréal et l’Unesco ont lancé un manifeste appelant à soutenir les carrières des femmes scientifiques par une série de préconisations comme la parité dans les colloques et les commissions scientifiques. L’analyse d’Anne Pépin, directrice de la mission pour la place des femmes au CNRS.

Source : La Croix par Emmanuelle Réju

La Croix : Y a-t-il des freins spécifiques à la carrière des femmes dans la recherche scientifique ?

Anne Pépin : Nous avons accumulé beaucoup de connaissances sur les inégalités de genre, notamment grâce aux recherches menées au CNRS depuis les années 1970. De nombreux facteurs s’accumulent et aboutissent à des décalages dans la progression des carrières. La culture et l’organisation du monde académique, certaines procédures et pratiques jouent un rôle dans la production de ces inégalités professionnelles.

Le poids des stéréotypes sociaux de genre sur la place des femmes dans les sciences, et en particulier dans les sciences dites dures, a été notamment identifié et reste très présent. Ces stéréotypes sociaux ont été mis en évidence par la recherche dans le domaine des sciences humaines et sociales, mais aussi grâce à la psychologie cognitive expérimentale.

Lire tout l’article ICI

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *