Six étudiants en pharmacie s’engagent pour le Cambodge

Les six étudiants comptent sur la générosité du public pour participer,  dimanche, au loto animé par Jean-Paul (à droite).

Depuis la rentrée universitaire, l’association Pharma’libre en Loire-Atlantique est de nouveau active. Le but ? Sensibiliser les populations du Cambodge à la santé, l’hygiène et la nutrition.

Source : Ouest France

Depuis la rentrée universitaire, l’association Pharma’libre en Loire-Atlantique est de nouveau active. Le but ? Sensibiliser les populations du Cambodge à la santé, l’hygiène et la nutrition.

Mathilde, Alice, Alexandre, Julie, Pierre et Marion sont étudiants en troisième ou en quatrième année en pharmacie, à Nantes. Depuis la rentrée universitaire, ils consacrent leur temps libre à faire revivre l’association Pharma’libre, en veille depuis trois ans.

Depuis sa création en 2010, des étudiants, via l’association, sont intervenus dans vingt-quatre orphelinats et se sont occupés de plus de trois mille enfants au Cambodge, en partenariat avec la Phi Atlantique (Pharmacie humanitaire internationale) et Enfants d’Asie.
Une mission au Cambodge en juillet

« Notre objectif est de sensibiliser les populations locales à la santé, l’hygiène et la nutrition », explique Mathilde d’Arco, la présidente. Les six jeunes étudiants vont partir au Cambodge pour un séjour de trois semaines, du 7 au 28 juillet. « Nous allons intervenir en binôme dans huit orphelinats. Nous allons travailler avec les mères nourrices qui s’occupent des enfants. » Une mission variée, qui ira de l’évaluation des besoins à des dépistages de l’hépatite en passant par enquêtes nutritionnelles et sanitaires, ainsi que des ateliers de prévention.

« Depuis que nous nous connaissons, nous avons toujours partagé la même motivation pour les missions humanitaires, notamment auprès des enfants, confie Marion. Et puis, cela donne du sens à nos études. Associer les connaissances et le coeur, c’est un beau projet. » Mais la petite équipe ne part pas pour autant seule à l’aventure. « Nous sommes missionnés par l’association Pharmacie humanitaire présente au Cambodge. »
Un loto humanitaire le dimanche

Les étudiants ont fait jouer le mécénat en sollicitant de nombreux sponsors et des dons auprès de particuliers pour la partie humanitaire. « Pour remplir la caisse, nous avons organisé de nombreux événements dans notre université ou dans des collèges et lycées. » Le dimanche 17 avril, ils invitent le public à participer à un loto humanitaire, à Derval.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *