La bonne étoile d’Hubert Reeves

La bonne étoile d’Hubert Reeves

« Non merci, l’astronomie, ça n’intéresse personne ! »

Source : Agence Science Presse par Mathieu-Robert Sauvé

Voilà approximativement ce que les représentants d’une trentaine de maisons d’édition ont répondu à l’astrophysicien Hubert Reeves lorsqu’au début des années 1980, il a frappé à leurs portes avec un manuscrit dans lequel se trouvait la matière des conférences publiques qu’il donnait ici et là sur les mystères des origines du cosmos.

Il aura fallu le flair et l’audace d’un jeune éditeur de Québec, Jean-Marc Gagnon, pour que la première édition de cet ouvrage, demeuré 35 ans plus tard le plus grand succès de l’édition scientifique québécoise, voit le jour en 1981 chez Québec science éditeur. Patience dans l’azur (dont les droits seront rachetés par les éditions du Seuil, à Paris) s’écoulera à un peu plus d’un million d’exemplaires et sera traduit en 25 langues dont l’anglais, l’allemand, le portugais, l’espagnol, l’arabe, le grec, le néerlandais, l’italien, le japonais, le polonais et le persan.

Lire tout l’article ICI

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *