Santé : les entreprises soutiennent Bergonié

Antoine Italiano, François-Xavier Mahon et Patrick Bernard

La Fondation Entreprises Bergonié vient de remettre une dotation annuelle de 405.000 euros au Centre régional de lutte contre le cancer dans le Grand Sud-Ouest.

Source : La Tribune par Jean-Philippe Déjean 

Patrick Bernard (Millesima), président de la Fondation Entreprises Bergonié, a remis ce lundi un chèque de 405.000 euros au professeur François-Xavier Mahon, directeur général de l’Institut Bergonié, Centre régional de lutte contre le cancer dans le Grand Sud-Ouest, correspondant à la dotation annuelle apportée par les mécènes. François-Xavier Mahon a succédé à Josy Reiffers, mort en septembre 2015.

Créée en 2011, la Fondation Entreprises Bergonié soutient l’institut par des aides à l’achat de matériels, le financement d’essais cliniques – où l’Institut Bergonié s’est hissé dans le peloton de tête national – et le développement de programmes pluriannuels, comme Cancer Innovation Aquitaine (CIA). Lancé en 2014, CIA vise à lever 2,7 M€ pour financer la cartographie moléculaire des cancers. La moitié de cette somme a jusqu’ici été mobilisée. Responsable de l’unité des essais précoces, le docteur Antoine Italiano, également en charge de CIA, a remercié le président de la Fondation.

Après le séquenceur génomique

« Grâce au généreux soutien de la Fondation, 414 patients de notre bassin de population ont pu bénéficier en 2015 d’un traitement dans le cadre d’essais cliniques de phase précoce. L’Institut Bergonié est ainsi avec l’Institut Gustave Roussy (à Villejuif en région parisienne, NDLR) le centre le plus actif dans le domaine de l’innovation thérapeutique. A titre d’exemple, l’Institut Gustave Roussy et l’Institut Bergonié ont été les deux premières institutions au monde à avoir été impliquées dans le développement du tazemetostat, premier inhibiteur spécifique d’une protéine appelée EZH2 jouant un rôle très important dans certains lymphomes et certains sarcomes », a notamment souligné Antoine Italiano.

La Fondation Entreprises a en particulier entièrement financé l’acquisition par l’institut d’un séquenceur génomique, moyennant 180.000 euros. A la fois établissement de soins, d’enseignement et de recherche, l’Institut Bergonié a été créé en 1923 à l’initiative du professeur Jean-Alban Bergonié, pionnier en radiothérapie et radiobiologie, sous la forme d’une fondation.
Bergonié est le premier centre de lutte contre le cancer créé en région, en particulier grâce à de grands efforts financiers (pari mutuel, municipalité de Bordeaux…) qui lui ont permis d’acheter plusieurs centaines de milligrammes de radium. La Fondation Entreprises Bergonié compte plus d’une trentaine de mécènes mais aussi plus d’une vingtaine de partenaires.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *