La mer Rouge séduit la Fondation Simone et Cino del Duca

La mer Rouge séduit la Fondation Simone et Cino del Duca

Le Grand Prix d’archéologie 2016 de la fondation revient cette année à Pierre Tallet et son Programme de Recherche égyptologique sur la mer Rouge. S’élevant à 150 000 euros, cette récompense est une aide précieuse pour le projet.

Source : Connaissance des Arts par Antoine Bourdon

La civilisation égyptienne a encore bien des secrets à nous révéler. C’est en tout cas ce que pensent les membres du jury du Grand Prix d’archéologie de la Fondation Simone et Cino del Duca-Institut de France, puisqu’ils ont désigné le projet « mer Rouge » vainqueur du prix cette année. Ce projet, dirigé par Pierre Tallet du Centre de recherches égyptologiques, a pour but de faire le point sur la présence de la civilisation antique égyptienne sur les côtes de la mer Rouge. Le projet se réalise principalement en trois zones : l’oued d’Ouadi el-Jarf, la ville côtière d’Ayn Soukhna dans le golfe de Suez, et enfin le sud du Sinaï. Il tente de retracer l’histoire de la civilisation de ses débuts jusqu’au Nouvel Empire et s’intéresse à l’organisation logistique, commerciale et maritime de l’empire égyptien. La construction navale et l’étude de la vie quotidienne sont également des composantes importantes du projet de Pierre Tallet. Son principal intérêt est d’aborder avec un angle nouveau cette civilisation antique de par ses zones de recherches quasiment inexplorées ou ses thèmes de recherche (histoire des techniques, étude des coutumes). Ce sont ces deux facteurs qui font du projet « mer Rouge » un projet novateur dans le monde de l’archéologie.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *