Forum Eco Tox les 11, 12 et 13 octobre à Rovaltain

La Fondation scientifique du Pôle de toxicologie et d’écotoxicologie de Rovaltain organise les 11, 12 et 13 octobre le premier Forum Eco-Tox, consacré à trois thématiques : polluants émergents, prise en compte des pollinisateurs, rôle de la toxicologie et de l’éco-toxicologie dans l’économie.

Source : Enviscope par Michel Deprost

Lors du Forum, IFFRES animera des conférences sur le mécénat, les fondations et le crowdfunding dans la Recherche.

Le FORUM ECO-TOX de Rovaltain est un lieu de rencontres et d’échanges entre acteurs du monde académique, du monde économique et du monde associatif autour de sujets majeurs en matière de protection de la Santé Humaine et des Ecosystèmes. L’objectif du FORUM est d’identifier les principaux enjeux liés aux thématiques abordées et de créer des terrains de rencontre qui permettront le développement des connaissances et leur diffusion pour, in fine, apporter des réponses concrètes aux grandes problématiques environnementales et de santé humaine.
Le FORUM ECO-TOX de Rovaltain est organisé du 11 au 13 octobre  à Alixan (Valence TGV). Il s’articule selon trois thèmes : « Polluants émergents – des signaux faibles à la gestion des risques », « Quelle recherche pour protéger les abeilles et les autres pollinisateurs ? », « Toxicologie et écotoxicologie au service d’un monde qui change »,
Pendant  trois jours, différents évènements seront proposés : présentations et des tables-rondes avec des conférenciers invités reconnus dans leur domaine, présentations orales et affichées sélectionnées dans le cadre d’un appel à communication. Un espace de rencontres BtoB entre chercheurs, représentants du monde économique et réglementaire. Des stands permettant aux entreprises de mettre en avant leurs savoir-faire dans le domaine de la protection de la Santé et des Ecosystèmes, un atelier dédié à la problématique des médicaments dans l’environnement. Des tables rondes sur l’emploi en toxicologie et écotoxicologie ainsi que sur le financement de la recherche. Des évènements conviviaux pour poursuivre les échanges tout en profitant de la gastronomie drômoise.
Mardi 11 octobre
8h30 Accueil 9h00 Mot de bienvenue

Polluants émergents – des signaux faibles à la gestion des risques
L’exposition à des substances chimiques pouvant provoquer des effets délétères pour la santé humaine et le maintien de la biodiversité est une préoccupation grandissante du  public. En réponse à celle-ci, la recherche scientifique se doit de produire les connaissances et les outils, nécessaires aux producteurs, aux utilisateurs des substances chimiques ainsi qu’aux régulateurs, pour caractériser et maîtriser les risques des polluants dans un contexte d’exposition chroniques à des faibles doses. L’objectif de cette session est de présenter les travaux scientifiques et opérationnels visant à caractériser et maîtriser les risques sanitaires et environnementaux des polluants émergents mais aussi d’apporter des éléments de réponse aux challenges posés par l’évaluation des risques et la substitution des molécules les plus préoccupantes.
Avec la participation de
Thierry BURGEOT. Au sein de l’Institut Français pour la Recherche et l’Exploitation de la Mer (IFREMER), il est responsable de l’unité « Biogéochimie et Ecotoxicologie ». Cette unité mène des recherches sur les effets précoces des polluants chimiques, recherches qui conduisent au développement d’indicateurs, du type biomarqueurs, applicable à la surveillance du milieu marin.

Annabelle PRIN-COJAN. Responsable du Pôle Environnement, elle anime les commissions Biodiversité et Santé/Environnement de l’Association Française des Entreprises pour l’Environnement (EpE). Créée en 1992, EpE regroupe une quarantaine de grandes entreprises françaises et internationales issues de tous les secteurs de l’économie qui partagent la même vision de l’environnement comme source de progrès et d’opportunités.

Steve ABELLA. Au sein du groupe Décathlon, il est en charge de la sécurité chimique. Pour le groupe qui vend 1 milliard de produits vendus en 2015 à 200 millions de clients dans 20 pays, faire que chaque produit ne puisse pas entraîner de pathologies à court terme ou à long terme représente un véritable challenge, géré au quotidien.

9h30 Thème 1 : Polluants émergents
Conférenciers invités et tables rondes

  • Repas et Exposition
    14h00:   Communications orales
    Rencontres BtoB
  • Atelier médicaments & Environnement

Mercredi 12 : Quelle recherche pour protéger les abeilles et les autres pollinisateurs ?
La pollinisation est un service écosystémique majeur, support de la biodiversité naturelle et cultivée, de notre système alimentaire et plus largement des économies de nombreux pays du globe. Depuis plusieurs décennies, le constat est fait que cette fonction biologique est menacée en raison de la disparition grandissante des insectes pollinisateurs. De nombreuses causes sont avancées pour expliquer le déclin des pollinisateurs (produits phytosanitaires, parasitisme, changement climatique…). L’effet de stress multiples faisant alors consensus pour expliquer ce phénomène comme souligné dans un récent rapport de l’agence sanitaire française. L’objectif est de dresser un bilan des travaux de recherche existants mais aussi d’identifier les enjeux de demain et les piste de recherche à explorer.
Avec la participation de
Pierre-Edouard GUILLAIN. Ingénieur en chef des ponts, des eaux et forêts, il est le Directeur Général de la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB). Parmi ses nombreuses activités visant à mieux comprendre et protéger la biodiversité, la FRB anime le comité national de l’IPBES qui porte les résultats de l’évaluation mondiale « Pollinisateurs, Pollinisation et Production Alimentaires ».

Yves LE CONTE. Avignon Apiculteur amateur depuis 40 ans, il est Directeur de Recherche à l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique) où il dirige l’Unité Abeilles et Environnement du Pôle Abeilles d’Avignon et co-anime l’Unité Mixte de Recherche PrADE. Son activité de recherche porte sur la compréhension des phénomènes responsables du déclin des populations d’abeilles avec une approche pluridisciplinaire dans une échelle expérimentale qui s’étend de la cellule au paysage.

Sandrine LEBLOND. Ingénieur Isara-Lyon avec une spécialisation environnement et apicultrice, elle est experte Abeilles et Biodiversité chez BASF France Division Agro. A ce titre, elle décline la stratégie de BASF en faveur de la biodiversité et de la protection des abeilles et est également l’interlocuteur du réseau Biodiversité pour les abeilles, association dont BASF est partenaire historique.

Après midi, rencontres BtoB Tables rondes emploi

Jeudi 13 octobre : Toxicologie et écotoxicologie au service d’un monde qui change
Le changement climatique, la raréfaction à venir des énergie fossiles, l’accroissement des maladies environnementales ou encore l’érosion grandissante de la biodiversité appelle à une modification des façons de produire, de consommer, de se déplacer. Afin de répondre à ces challenges sont apparues de nouvelles notions telles que la chimie verte, l’écoconception et l’économie circulaire. Afin d’être féconde dans la genèse de la ville de demain, de l’usine du futur ou des énergies de l’avenir, ces différentes démarches se doivent d’intégrer une composante éco-toxicologique prenant en compte le devenir des polluants et leurs effets. Aussi, cette session a pour but de mettre en lumière les outils éco-toxicologiques utilisables dans un contexte d’évolution des modèles économiques et d’illustrer l’application de ces derniers dans différents contextes.
Avec la participation de
Eric ANSOBORLO. Expert au sein du Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA), il travaille sur des problématiques de radio toxicologie, problématiques qui sont désormais intégrées dans les domaines de l’écoconception des procédés et de l’évaluation de leur empreinte environnementale en lien avec l’industrie nucléaire.

Francis GARRIDO. Il est Directeur Adjoint de la Direction Eau, Environnement et Eco technologies du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM), Direction qui a trois objectifs. Elle entend apporter des solutions techniques et méthodologiques aux acteurs publics et  privés concernant les impacts environnementaux des activités anthropiques sur la géosphère ainsi que sur la gestion des ressources en eau. Elle vise à développer des écotechnologies innovantes pour la dépollution (sols, eaux, effluents, sédiments) et pour la valorisation et le recyclage des ressources primaires et secondaires. Enfin elle veut  progresser dans la conceptualisation et la compréhension des phénoménologies complexes de l’environnement associé au sous-sol. Une part significative de ces approches s’inscrit dans le concept d’économie circulaire afin de satisfaire les besoins tout en minimisant la dégradation des ressources naturelles et les impacts environnementaux.

Sylvie MARQUET. Elle est la Directrice Générale du pôle de compétitivité Trimatec qui a pour objectif de favoriser le développement économique des entreprises par l’innovation, dans le domaine des procédés industriels propres et sobres. Aussi, la toxicologie et l’écotoxicologie sont des préoccupations importantes du pôle afin de prendre en compte les impacts sur la santé et l’environnement dans le développement et l’amélioration des procédés.

Après-midi : communications orale, rencontres professionnelles, tables rondes sur le financement de la recherche

Des sessions de présentations orales et affichées
En complément des conférences invitées et des tables-rondes, des sessions de communications scientifiques orales et affichées seront organisées. L’objectif est de disposer d’une vision globale sur les travaux de recherche en cours dans les laboratoires et dans les entreprises sur les thématiques d’intérêt du FORUM. Un appel à communication sera mis en place au cours du premier semestre 2016. Une sélection sera réalisée sur les résumés proposés afin d’alimenter les sessions de communication qui auront lieu l’après-midi et les espaces posters. Pour faciliter les échanges, des temps destinés aux questions seront réservés suite aux présentations. De plus, un moment sera dédié à la présentation des affiches en fin de journée.
Un espace de rencontres BtoB
Parallèlement aux sessions de présentations, des rencontres BtoB seront organisées. L’objectif est de faciliter les échanges entre acteurs des différentes communautés sur les thèmes du colloque mais aussi, plus largement, sur les problématiques Santé et Environnement. Cet espace de rencontres sera organisé en partenariat avec le réseau European Entreprise Network (EEN) afin de lui donner une réelle portée internationale. Pour ce faire, une plateforme de réservation sera mise en place. Elle permettra aux participants au colloque de réserver des créneaux de 15min avec des partenaires préalablement identifiés.

Un espace d’exposition
Afin de permettre aux entreprises d’exposer leur savoir-faire mais également leurs problématiques, un espace d’exposition sera mis en place. Celui-ci sera constitué de plusieurs stands disponibles à la location et accessibles aux partenaires de la Fondation. Ces espaces permettront aux entreprises de disposer d’une visibilité accrue auprès des participants au FORUM.
La SAS BIOMAE et l’Institut Français des Fondations de Recherche et d’Enseignement Supérieur (IFFRES) présenteront leur activité dans le cadre d’un stand.
Un atelier dédié aux médicaments dans l’environnement
Le 11 octobre après-midi sera organisé un atelier dédié à la problématique des médicaments dans l’environnement. Cette réunion associera des représentants de la communauté scientifique travaillant sur cette thématique, regroupé au sein d’un GIS nouvellement créé, et les différents acteurs de la chaine de valeur du médicaments (producteurs, distributeurs, régulateurs, consommateurs). L’objectif de cette rencontre est d’identifier les enjeux de chacun en lien avec cette problématique ainsi que les leviers d’action mobilisables pour leur apporter une réponse opérationnelle.
Ce workshop est accessible sur invitation et le nombre de place est limité. Si vous êtes intéressés, contactez la Fondation Rovaltain : contact@fcsrovaltain.org
Des tables-rondes dédiées à l’emploi
Le 12 octobre après-midi seront organisées deux tables-rondes sur le thème d’emploi en toxicologie et écotoxicologie.

La première table-ronde sera dédiée à la place des docteurs en toxicologie et en écotoxicologie au sein de l’entreprise avec des témoignages de recruteurs mais aussi de docteurs.

La seconde table-ronde sera consacrée à la création d’entreprise en toxicologie et en écotoxicologie avec la présentation de retours d’expérience mais aussi de dispositifs d’accompagnement.
En parallèle de ces deux tables-rondes, le FORUM sera l’occasion d’assurer la diffusion, dans un format convivial et pédagogique, de CV de personnes en recherche d’emploi auprès de recruteurs potentiels.

Des tables-rondes sur le rôle du mécénat et des Fondations dans le financement de la recherche.
Le 13 octobre après-midi seront organisées deux tables-rondes afin d’échanger sur la place du mécénat d’entreprise, du financements participatifs et des Fondations dans le financement de la recherche. Organisées par l’Institut Français des Fondations pour la Recherche et l’Enseignement Supérieur (IFFRES), ces deux tables-rondes regrouperont différents acteurs (chercheurs, mécènes, responsables de Fondations) qui apporteront leur témoignage sur ce sujet. L’accès aux tables-rondes est libre.
2.8. Restitution et prospective
Un partenariat avec l’AFNEUS (Association Fédérative Nationale des Etudiants Universitaires Scientifiques) permettra la réalisation d’un document de restitution des présentations et des discussions ayant eu lieu lors des tables rondes. Au-delà d’une simple restitution, ce document intègrera des éléments de prospectives sur les enjeux pour les différentes parties prenantes en lien avec les thématiques du FORUM ainsi que sur leurs attentes vis-à-vis des différents acteurs.
Ce document sera remis gratuitement aux participants au FORUM en parallèle de sa commercialisation.
2.9. Des évènements conviviaux
Dans l’objectif de poursuivre les échanges initiés tout au long des journées du FORUM, des évènements conviviaux seront organisés en soirée les 11 et 12 octobre 2016. Ils seront également l’occasion de découvrir le patrimoine gastronomique drômois avec :
– La visite de la Cité du chocolat Valrhona à Tain l’Hermitage prévue le 11 octobre en fin de journée. – Le diner de gala programmé le 12 octobre en soirée à la Maison CHAPOUTIER à Tain l’Hermitage.
12
3 INFORMATIONS PRATIQUES
3.1. Inscriptions : Les inscriptions au colloque mais aussi la soumission des résumés et le paiement se font depuis la page web consacrée à l’évènement : www.fcsrovaltain.org/forum-ecotox-2016/
Les tarifs sont les suivants :
Jusqu’au 1 septembre 2016 Après le 1 septembre 2016 Participation au FORUM (tarif normal) 100 € 150 € Participation au FORUM (tarif étudiant) 50 € 50 € Inscription 1 jour 50 € 80 €.
Stand : contact@fcsrovaltain.org
Les inscriptions comprennent l’accès aux conférences, tables-rondes et espaces de rencontre, les pauses café, le déjeuner ainsi qu’un kit du conférencier (sac, stylo, bloc-note et documentation).
Localisation : Le FORUM est organisé au sein du bâtiment INEED situé 1 rue Marc Seguin, 26300 Alixan.
Le bâtiment se situe sur le parc de la gare TGV de Valence, face à l’hôtel IBIS STYLE.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *