Fondation Xavier-Bernard : un nouveau président

Guy Viollet vient d'être élu à la tête de la Fondation. - Guy Viollet vient d'être élu à la tête de la Fondation.

La Fondation Xavier-Bernard est, en France, un des très rares établissements de ce type consacrant ses moyens au secteur agricole. Un nouveau président, Guy Viollet, vient de succéder à Lionel Huguet, ancien maire et conseiller général de Lusignan, après douze années à sa tête. Ancien directeur de la Fédération régionale des coopératives agricoles (FRCA) du Poitou-Charentes pendant 21 ans, M. Viollet, qui s’est déjà investi depuis plusieurs années au sein de la fondation, compte poursuivre et développer l’action de ses prédécesseurs. « Nous continuons d’intervenir en respectant la volonté de notre mécène, souligne-t-il, aider les jeunes et préparer les futurs agriculteurs »

Source : La Nouvelle République

Le champ d’intervention de la Fondation Xavier-Bernard qui s’étend sur les quatre départements de Charente, Charente Maritime, Deux-Sèvres et Vienne, concerne les secteurs de l’enseignement agricole et de la recherche agronomique, ainsi que le soutien de projets innovants et présentant un caractère d’exemplarité. Par exemple, la Fondation a attribué l’an dernier sept indemnités de stage pour des thématiques de recherche d’élèves en fin de formation BTS ou DUT, réalisés à l’INRA de Lusignan sous la maîtrise de chercheurs. Elle a également financé l’édition d’un ouvrage sur l’Histoire de l’Agriculture au XIXe et XXe siècle dans les quatre départements.

Le changement de présidence de la Fondation est l’occasion de rappeler qui était Xavier Bernard, fils d’agriculteurs né en 1873 à Saint-Sauvant. Un bon élève à l’école primaire, volontaire, vivant dans une famille modeste, avant de quitter l’école à 9 ans, et un parcours exceptionnel d’autodidacte. Il vend des graines à Rochefort, se perfectionne sur les plantes, puis rejoint une usine de semences à Paris. Il en devient le commercial et rachète l’entreprise. Il prospecte les pays d’Europe, va en Amérique et montre l’importance des semences. Il va au Maroc et rencontre le Maréchal Lyautey. Son but : défricher 100 ha, y faire des céréales et commercialiser sa production. Il achète 200 ha autour de Lusignan, que la Fondation gère et loue à l’INRA et une centaine autour de Châtellerault. Il participe à la mise en place du Crédit agricole, de la Mutualité. En 1944, il laisse sa fortune à l’association «  Des amis de Xavier Bernard  ». En 1948, la fondation est reconnue d’utilité publique. Administrée par un conseil d’administration de 12 membres bénévoles, la Fondation gère son patrimoine et aide les jeunes en milieu rural à s’installer, ou à mettre en pratique les nouvelles technologies. Elle aide aussi les établissements publics et privés à acquérir des moyens pédagogiques : ordinateurs, tablettes, voyages d’études.

La composition du nouveau bureau : président Guy Viollet ; vice-présidents Marie-France Pasquinet, Pascal Descoux ; secrétaire Jean-Claude Sarrazin ; trésorier Joël Sapin.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *