Les 11 lauréats du concours « Pour la recherche en architecture et en paysage »

Les 11 lauréats du concours « Pour la recherche en architecture et en paysage »

La Caisse des Dépôts a dévoilé ce lundi, les 11 lauréats de l’appel à candidatures « Pour la recherche en architecture et en paysage », un concours principalement dirigé aux jeunes diplômés lancé en janvier dernier. Les vainqueurs bénéficieront, dès le mois de septembre, d’un soutien financier pouvant aller jusqu’à 45 000 euros pendant trois ans pour réaliser leur projet de recherche.

Source : BatiWeb par R.C.

L’architecture et le paysage sont « au cœur des politiques d’aménagement du territoire et du logement ». C’est pourquoi, la Caisse des Dépôts a décidé en 2016 d’orienter sa politique de mécénat dans ces domaines en soutenant en priorité la recherche et l’innovation.

En janvier, l’institution a ainsi lancé l’appel à candidatures « Pour la recherche en architecture et en paysage » auprès de diplômés des écoles d’architecture et de paysage, d’enseignants et de professionnels du secteur afin de soutenir « des cas inédits de recherche ».

« Depuis deux ans, la Caisse des Dépôts mobilise pleinement son savoir-faire pour renouer avec sa vocation historique de promoteur de l’innovation architecturale », explique Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des Dépôts.

« J’ai ainsi souhaité que nous apportions un appui, via notre politique de mécénat, à la recherche scientifique initiées par les écoles d’architecture et de paysage, souvent insuffisamment valorisée », ajoute-t-il.

58 candidatures ont été reçues parmi lesquelles 11 se sont distinguées et ont démontré un « gros potentiel ». La sélection s’est effectuée après maints débats. Le jury, constitué spécialement pour l’occasion, était composé de représentants des ministères de la Culture et de l’Agriculture, d’enseignants des écoles nationales supérieurs d’architecture et paysage et de représentants de l’ordre national des architectes et des professionnels paysagistes.

« Le jury s’est attaché à sélectionner une diversité de thématiques actuelles autour des transitions urbaine, écologique et énergétique, démographique ou numérique », explique la Caisse des Dépôts qui a révélé ce jour la liste des lauréats.

Le jury a également souhaité mettre en avant les recherches dont les apports finaux ont été jugés « les plus porteurs », y compris au plan opérationnel ou des pratiques professionnelles.

Un soutien financier sur trois ans

Le soutien aux lauréats passera par leur établissement d’enseignement et de recherche de rattachement. Il pourra aller jusqu’à 45 000 euros pendant trois ans. Dès septembre, les 11 projets récompensés entreront en phase de réalisation et s’appuieront sur l’accompagnement de la Caisse des Dépôts pour mettre en œuvre leurs travaux de recherche sous la forme d’une thèse ou d’un rapport d’étude sur des projets expérimentaux.

Les chercheurs seront ainsi accompagnés sur une durée maximale de trois ans. Tous les ans, l’état d’avancement de leurs travaux sera examiné par un comité scientifique afin de valider la prorogation de la subvention. Les conclusions de ces projets de recherche feront l’objet d’une valorisation auprès des partenaires de la Caisse des Dépôts.

Les 11 lauréats de l’appel à projet

Claire Beauparlant (ENSA Nantes)
Les copropriétés nazairiennes, patrimoine de transition – rapport de recherche

Philippe Marin (ENSA Grenoble)
Continuum informationnel pour la conception architecturale – HDR

Armelle Lagadec/Mathilde Kempf (ENSP Grenoble)
Le paysage comme méthode pour mettre en œuvre les transitions dans les territoires – rapport de recherche

Fanny Léglise (ENSA Toulouse)
Bricolage et conception face à l’urgence, une forme de conception urbaine – thèse de doctorat

Luna d’Emilio/Claire Planchat (ENSA Saint Etienne)
Nouvelles ruralités et transition territoriale : l’espace rural en projets – rapport de recherche

Momar Talla Mallick Fall (ENSA Toulouse)
Fabriquer la ville par l’observation – cartographies numériques de situations critiques en miroir, cas d’un bidonville à Pikine au Sénégal et d’un camp de réfugiés dans le pays calaisien en France – thèse de doctorat

Eugénie Denardaud (ENSP Versailles)
Jardin pirate : de l’industrie en déshérence à l’explosion industrielle galopante, quelles sont les conditions d’émergence du jardin dans les villes du monde globalisé ? – thèse de doctorat

Camille Reiss (ENSA Paris Malaquais)
Infrastructures de transport dans les villes informelles sudaméricaines – thèse de doctorat

Raphael Labrunye (ENSA Bretagne)
Les ensembles de logements collectifs construits de 1945 à 1975 en France, l’histoire au prisme des enjeux énergétiques – HDR

Bernadette Blanchon (ENSP Versailles)

Les grands ensembles à l’épreuve du paysage, approche rétro-prospective, France 1945-1975 – thèse de doctorat

Alexandre Neagu, Anne-Laure Jourdheuil, Yankel Fijalkow (ENSA Paris Malaquais)
Habiter demain : l’innovation dans le logement face à la transition démographique – rapport de recherche

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *