Dijon : il fait appel au public pour financer son projet de recherche

Hervé Devilliers, médecin chercheur, espère trouver les fonds nécessaires pour son étude sur le lupus érythémateux systémique.  Photo DR

Le financement participatif s’étend à tous les domaines de l’économie… et de la santé. C’est au tour de la recherche médicale – à Dijon – d’y faire appel, via une plateforme spécialisée.

Source : Le Bien Public par J. Rémy

Le docteur Hervé Devilliers, chef de clinique assistant hospitalier universitaire à Dijon, travaille sur le lupus érythémateux systémique, une maladie auto-immune rare. Plus exactement, il planche, avec une équipe de chercheurs, sur la qualité de vie des patients atteints de cette maladie. Quel impact a-t-elle sur le quotidien des patients et comment en tenir compte ? Un travail de pointe qui a commencé, en 2009, par l’établissement de questionnaires destinés aux malades. Le projet a déjà bénéficié d’un financement, en 2013, de la Fondation maladies rares. Comment, aujourd’hui, exploiter totalement les données recueillies ? Comment les améliorer et les communiquer aux médecins ? Hervé Devilliers et ses collègues souhaiteraient développer une plateforme nationale sur le lupus érythémateux systémique, où d’une part le patient remplirait un questionnaire détaillé, et d’autre part le médecin aurait un retour direct de données pouvant l’aider dans les soins qu’il prodigue. Mais pour cela, comme pour tout, il faut des fonds. 31 200 € très exactement. Des financements que la recherche a de plus en plus de mal à recueillir : les dépenses consacrées à la recherche médicale en France ont baissé de 2 % en 2014 par rapport en 2013 (derniers chiffres disponibles). Hervé Devilliers s’est alors tourné vers Thellie, un fonds de dotation philanthropique et espère bien d’ici à fin septembre trouver l’argent nécessaire à son étude.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *