« Un plébiscite pour l’intérêt général »

« Ce qui m’a frappé au vu des dossiers reçus dans le cadre des prix Humania, et surtout dans le choix du jury, c’est l’importance donnée à la contribution à l’intérêt général. Cela est évident pour le dossier choisi dans la catégorie de l’Innovation RSE, avec le projet de Leroy Merlin. Mais c’est également très présent dans le prix de l’Innovation RH attribué à Adecco.

Source : Les Echos

Dans les deux cas, les projets s’appuient sur les compétences des salariés de l’entreprise et sont en forte congruence avec le business interne, mais ils visent à contribuer à l’intérêt général : actions de formations ciblées sur les compétences requises par les entreprises dans chacun des bassins d’emploi, donc lutte contre le chômage d’une part, et lutte contre la précarité au niveau du logement de l’autre.

Cela me paraît être le signe d’une prise de conscience par les dirigeants et les responsables de la demande de sens qui anime une grande partie des salariés, et en particulier les jeunes. Dans un pays qui n’aime pas trop ses entreprises, associées à la recherche du seul profit, ce type d’initiatives est de nature, s’il se multiplie, à en changer l’image. Cela suppose que ces initiatives soient connues et mises en valeur. C’est le sens de ces prix. Je forme des voeux pour que ces prix inspirent d’autres initiatives allant dans le même sens. »

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *