56kast #83 : Microsoft et l’Education nationale, les liaisons dangereuses

Cette semaine, Etienne Gonnu de l’April décrypte le partenariat qui lie Microsoft à l’Éducation nationale depuis un an : le géant américain de l’informatique fournit un «cloud» dans les écoles, forme les enseignants aux logiciels Microsoft… Est-ce bien normal ?

Source : Libération par Camille Gévaudan

Présenté par Camille Gévaudan et Erwan Cario, le 56Kast, émission hebdomadaire de Libération et de la chaîne Nolife, revient sur l’actualité numérique et scientifique. Elle accueille dans son «Quartier libre» des chroniqueurs spécialisés dans le web, les logiciels et les savoirs libres. Et dans le «Potager du Web», on surveille de près la culture internet.

Cette semaine, Etienne Gonnu de l’April décrypte le partenariat qui lie Microsoft à l’Education nationale depuis un an : le géant américain de l’informatique fournit un «cloud» dans les écoles, forme les enseignants aux logiciels Microsoft, sponsorise l’apprentissage du code… Et le tout sans appel d’offres et sans un regard au logiciel libre. Est-ce bien normal ?

Quartier libre : Le partenariat date de 2015 : il prévoit que le géant américain privé Microsoft fournisse un «cloud» dans les écoles publiques françaises, forme les enseignants aux logiciels Microsoft, sponsorise l’apprentissage du code… Et le tout sans appel d’offres et sans considérer la possibilité de s’appuyer sur le logiciel libre. Est-ce bien normal ? Non, pense le collectif Edunathon qui a porté plainte en 2016 pour faire susprendre l’accord. Peine perdue. Etienne Gonnu, chargé de mission affaires publiques à l’April, une association qui soutient et promeut le logiciel libre, nous explique les problèmes que posent cet accord de «mécénat» qui court toujours.

L’April a fait une pétition : Un partenariat indigne des valeurs affichées par l’Éducation nationale.

A poils : Happy Birthday Dumptruck and Porkchop

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *