Plus d’une bourse dans son sac

La Fondation Université de Poitiers accorde et participe à plus d’une centaine de bourses à destination des étudiants de la région. Elles sont un soutien financier mais pas que.

Source : La Nouvelle République par Laurent Gaudens

Du système de bourses, les étudiants n’en connaissent bien souvent que celles dispensées par le Crous. Pourtant, il en existe bien d’autres, à commencer par celles que dispense la Fondation Université de Poitiers. Pour le seul exercice 2015-2016, la Fondation a attribué 127 bourses pour un montant d’environ 160.000 €. Ces dernières sont de plusieurs types. Ce sont tout d’abord des aides financées sur les fonds propres de la Fondation qui peuvent être attribuées à plusieurs titres : des aides exceptionnelles, des aides à la mobilité des étudiants en alternance notamment pour leur permettre de payer un deuxième loyer, des aides pour les doctorants qui doivent effectuer des stages pour terminer leur thèse ; une aide spécifique pour les étudiants du master pratique orchestrale qui eux aussi doivent effectuer des déplacements, des bourses spécifiques ouvertes à des étudiants réfugiés syriens anglophones pour leur permettre d’apprendre le français.

Plusieurs critères pour attribuer une bourse

D’autres, sont des bourses attribuées avec la collaboration de partenaires, la plupart du temps du monde de l’entreprise. C’est le cas des bourses dont le but est d’aider des étudiants handicapés avec l’aide de la Société Générale ; ou des bourses « vocations numériques » qui associent cinq entreprises du numérique à la Fondation pour permettre de monter en compétence dans ce secteur ; dans le secteur de l’industrie, 38 bourses « trajectoires pour l’industrie » sont attribuées avec le concours de 26 entreprises ; il faut ajouter à cette liste les bourses vocation chimie verte avec le pôle des éco-industries, celles « Ma première entreprise » avec la Banque Populaire et enfin celles qui par le biais du groupe Vinci permettent de développer l’égalité des chances et de lutter contre la discrimination.
Enfin, il y des dons fléchés, des projets que certains mécènes veulent soutenir en passant par le filtre de la Fondation. Il s’agit là d’une bourse communication avec Diagraphe et l’IAE et de deux bourses Erasmus.
A chaque fois, ces bourses, qui permettent également de bénéficier de différents soutiens, sont attribuées par un jury, dans lequel sont représentés les partenaires quand il y a lieu, selon plusieurs critères : les ressources, le mérite, et les besoins des entreprises. Elles sont aussi conditionnées par la motivation de l’étudiant. Pour ce faire, elles sont délivrées en deux fois : la moitié au début, la deuxième partie après un bilan. Etre boursier de la fondation, ça se mérite…

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *