La fondation Odon Vallet remet sa 5000ème bourse

Permettre à des jeunes défavorisés de poursuivre leurs études, c’est le but de la Fondation Odon Vallet, qui vient de remettre sa 5 000ème bourse nationale

 

Source: RCF Radio

La Fondation Odon Vallet donne un coup de pouce aux étudiants étrangers et/ou modestes pour qu’ils suivent des études. Elle a remis la semaine dernière sa 5 000ème bourse en France. A l’origine de cette démarche se trouve le grand spécialiste des religions et écrivain Odon Vallet.

Il aurait pu finir sa carrière comme universitaire. Sauf qu’en 1989, à 42 ans, il reçoit en héritage de son père, magnat des assurances, la somme colossale de 42 millions d’euros actuels. S’estimant déjà à l’abri du besoin avec son salaire d’enseignant, il décide de lancer avec son frère sa propre fondation, en hommage à ses parents. « Mon père a pu faire des études même s’il était de milieu modeste », raconte-t-il.

Il ajoute : « ma mère, qui venait d’une famille aristocratique fauchée, n’a pas pu passer le bac, c’est son plus grand regret ». La fondation vise à fournir des bourses aux étudiants les plus méritants, en France, mais aussi au Vietnam et au Bénin. Depuis les débuts, il y a 17 ans,  50 0000 ont été décernées, dont la 5 000ème nationale mardi 6 décembre à la Sorbonne pour un montant de 4600€.

Son bénéficiaire s’appelle Alexis Merchrist Kiki. Issu d’une famille modeste, ce jeune béninois de 16 ans et demi est venu étudier en France après avoir décroché son bac. Il est actuellement en seconde Terminale au Lycée Louis Legrand à Paris, avant une prépa universitaire.

Il l’explique que cet argent lui sert à payer les fournitures, notamment les livres. « C’est un peu grandiose, ça change la vie », abonde-t-il. Il évoque cette bourse comme un « nouveau départ ». Il espère entamer des études d’ingénieur en aéronautique. Les exemples de réussite suite à l’obtention de la bourse Odon Vallet ne manquent pas. Parmi les anciens boursiers, on compte 215 polytechniciens et 350 médaillés aux olympiades de mathématiques, physique chimie biologie et informatique.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *