La BARS, un nouveau dispositif de soutien à la recherche médicale

La Fondation de l’Avenir lance sa nouvelle campagne Bourse « Avenir Recherche en Soins ». Améliorer les connaissances des pratiques de soins en accompagnant les professionnels, tel est l’enjeu de ce dispositif de soutien à la recherche paramédicale.

Source: Miroir Social

La Bourse proposée par la Fondation est unique en France. Elle  s’adresse à l’ensemble des professionnels paramédicaux mutualistes formulant un projet de recherche. Infirmier, ergothérapeute, puéricultrice, nutritionniste, éducatrice médico-sportif… quel que soit leur profession, les étudiants bénéficiant de la bourse poursuivent plusieurs objectifs : développer les savoirs spécifiques à la réflexion appliquée aux soins, s’initier aux méthodes et outils de la recherche et à leur application dans le champ des soins, et s’approprier l’approche de traitement de l’information et la recherche documentaire.

Pour l’édition 2017, les candidats ont jusqu’au mardi 2 mai pour transmettre leur dossier de candidature. Le projet devra être en lien avec le handicap moteur ou psychique, l’orthopédie, l’onco-gériatrie, l’éducation thérapeutique et polypathologie. Il sera examiné sur la base d’un cahier des charges précis, par l’instance scientifique de la Fondation de l’Avenir.

C’est pour contribuer au développement de la recherche infirmière et paramédicale française que la Fondation de l’Avenir propose de financer le diplôme universitaire « Initiation à la recherche en soins » de la faculté de médecine de l’université Paris Est Créteil, et de contribuer au salaire « recherche » du professionnel lauréat.  Cette démarche s’inscrit dans une volonté pragmatique d’allier la recherche à la formation et l’action sur le terrain. Pour Jessica Tavernier, professeur d’activité physique adaptée au centre de l’obésité Bernard Descottes (Saint-Yrieix-la-Perche) et lauréate de la bourse en 2013, ce dispositif « permet de se mettre de façon concrète dans une dynamique de recherche en soins ».

La force de ce dispositif repose également dans la construction de ce parcours de soutien. Il s’appuie sur une forte collaboration entre la Fondation, l’université Paris Est Créteil, l’Ecole supérieure de Montsouris, le Groupement hospitalier de la Mutualité Française et Générations Mutualistes. « L’ambition du dispositif est d’amener les établissements mutualistes à se positionner comme des acteurs majeurs de la recherche en soins dans les établissements sanitaires et médico-sociaux, pour être moteurs des soins français de demain » déclare Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir.

En savoir plus : Cliquez ici

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *