Un don de 10 millions pour la recherche en thérapie génique

Un don de 10 millions pour la recherche en thérapie génique

Genève, le 10 mai 2017 – La Fondation Bertarelli accorde à l’EPFL un don de 10 millions de francs pour accélérer la recherche de traitements contre les maladies neurologiques. Cinq millions iront à la réalisation d’une plate-forme de thérapie génique au sein de Campus Biotech (GE), qui abrite le site genevois de l’EPFL. Les cinq autres sont alloués à un « fonds catalyseur » favorisant la collaboration entre les différentes équipes qui y sont basées.

 

Source: Zone bourse

La recherche en thérapie génique va connaître un coup d’accélérateur sur l’Arc lémanique grâce à une importante donation de la Fondation Bertarelli. Lorsqu’une maladie est causée par un gène défectueux, on peut soit tenter d’en atténuer les symptômes, soit chercher à traiter le problème à la base. La thérapie génique vise à remplacer des éléments d’ADN ou à corriger directement les mutations qui affectent la fonction de certains gènes. L’un des objectifs de la nouvelle Plate-forme Fondation Bertarelli de thérapie génique sera de développer des vecteurs viraux destinés à l’inoculation de gènes thérapeutiques dans des cas de maladies neurologiques.

Une approche collaborative

La plate-forme sera installée à Campus Biotech, au coeur de la recherche biomédicale menée par les nombreuses institutions déjà présentes – Faculté des sciences de la vie de l’EPFL, Centre de neuroprothèses, Centre Wyss de bio- et neuroingénierie, Human Brain Project, l’Université de Genève et Hôpitaux universitaires de Genève. Elle pourra également s’appuyer sur le tout nouveau Centre suisse de génomique et ses grandes capacités de séquençage d’ADN.

Le « fonds catalyseur » (Catalyst Fund @ Campus Biotech) soutiendra quant à lui des projets de recherche impliquant simultanément plusieurs des entités présentes sur le site de Sécheron. Il sera dirigé par un comité scientifique conduit par Patrick Aebischer, chercheur en neurosciences et ancien président de l’EPFL.

Un engagement renouvelé

L’engagement de la Fondation Bertarelli en faveur de la recherche à l’EPFL ne date pas d’hier. Trois chaires rattachées au Centre de neuroprothèses sont déjà soutenues par la Fondation à hauteur de 20 millions de francs et ont été attribuées à Olaf Blanke, Stéphanie Lacour et Silvestro Micera. Le processus de recrutement est en cours pour la Communiqué de presse Embargo au 10 mai 2017, 17h CET quatrième, précisément dédiée à la thérapie génique. La direction académique de la plate-forme sera assurée par le ou la titulaire de cette Chaire.

Le Programme Bertarelli en neurosciences translationnelles et neuroingénierie, mené conjointement entre l’EPFL et Harvard Medical School depuis 2011, bénéficie également du soutien de la Fondation. « Notre engagement sur le long terme témoigne non seulement de notre confiance envers l’EPFL, mais aussi et surtout de notre volonté de soutenir et de faire progresser les domaines de recherche qui révolutionneront la médecine de demain », déclare Ernesto Bertarelli. « Nous sommes particulièrement reconnaissants envers la Fondation pour la fidélité de son implication, qui permet à l’Ecole et ses partenaires de développer des technologies et des traitements innovants, au bénéfice de l’ensemble de la société », souligne Martin Vetterli, président de l’EPFL.

https://documents.epfl.ch/groups/e/ep/epflmedia/www/20170510_BerterelliGeneTherapy/images/IMG_8863_DxO.jpg

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Marie-Hélène Hancock : marie-helene.hancock@konsulenten.ch +41 79 204 21 22

Florence Renggli, porte-parole de l’EPFL, florence.renggli@epfl.ch, +41 21 693 19 62

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *