Marine Serre lauréate du Prix LVMH 2017

Inauguré en novembre 2013, le Prix LVMH soutient et apporte une aide personnalisée aux jeunes créateurs de moins de 40 ans ayant déjà conçu et commercialisé au moins deux collections de prêt-à-porter féminin ou masculin. Pour cette quatrième édition, 21 jeunes créateurs avaient été en demi-finale pour présenter leur collection devant un jury de professionnels composé d’ Emmanuelle Alt, rédactrice en chef de Vogue Paris, de Glenda Bailey, de Karl Lagerfeld ou encore de Kendall Jenner. Les huit finalistes étaient Ambush par Yoon Ahn, Atlein par Antonin Tron, Cecilie Bahnsen par Cecilie Rosted Bahnsen, Jahnkoy par Maria Kazakova, Kozaburo par Kozaburo Akasaka, Marine Serre, Molly Goddard et Nabil Nayal par Nabil el-Nayal.

Des candidats qui ont été départagés aujourd’hui, à la Fondation Louis Vuitton, par un jury composé de 9 directeurs artistiques allant de Maria Grazia Chiuri à Delphine Arnault en passant par Pierre-Yves Roussel, président-directeur général du LVMH Fashion Group.

À l’issue de ces présentations, c’est la créatrice française Marine Serre qui a reçu le Prix LVMH, remis par Rihanna. Elle remporte une bourse de 300 000 euros et une aide personnalisée au développement de son entreprise proposée par une équipe LVMH spécialement mise en place pour l’occasion. Corrézienne de naissance, Marine Serre a fait ses armes chez Maison Martin Margiela, Alexander McQueen ou encore Christian Dior, où elle a participé à la conception de la dernière collection de Raf Simons. Aujourd’hui, la jeune femme travaille pour la maison Balenciaga, sous la direction de Demna Gvasalia. Le jury a décerné un prix spécial à Kozaburo Akasaka qui remporte une bourse de 150 000 euros et un mentorat d’un an du groupe LVMH.

En outre, trois jeunes diplômés d’écoles de mode ont reçu le Graduate Prize : Maria Mazmishvili de La Cambre à Bruxelles, Maija Meiro de l’université Aalto à Helsinki et Robert Wallace de Central Saint Martins à Londres. Ils recevront chacun 10 000 euros et rejoindront Louis Vuitton, Kenzo et Céline respectivement pendant un an.

Source : VOGUE

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *