Les entreprises, meilleures actrices d’un avenir durable ?

Une grande enquête nationale sur la prise en compte des ODD par les entreprises est lancée. Les résultats de cette étude, réalisée avec le soutien du ministère de la Transition écologique et solidaire et du Global Compact France, seront présentés lors du sommet de l’ONU, en juillet, à New York.

Les Objectifs de Développement Durable (ODD), adoptés en 2015 par l’ONU pour améliorer la vie des populations partout dans le monde, constituent une véritable feuille de route commune et surtout ambitieuse ! Tout le monde a un rôle à jouer en matière de développement durable. Plus que jamais, les acteurs publics et privés doivent être amenés à s’engager dans la mise en œuvre de cet agenda en y contribuant d’ici à 2030. Dès 2016, des premières entreprises, petites et grandes, avaient clamé leur mobilisation. Certaines ont revu leurs pratiques managériales pour améliorer les conditions de travail, lutter contre les discriminations ou encore mieux respecter les droits humains. D’autres ont développé des partenariats stratégiques pour la réalisation des ODD dans le cadre de leur dialogue avec les parties prenantes. D’autres, enfin, ont développé de nouveaux produits et services qui participent à la réussite de ces objectifs internationaux. Cet agenda a une vocation transformative, il faut donc revoir et challenger les modèles économiques actuels pour aller vers la durabilité. Les ODD élargissent donc et renforcent les perspectives de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) en fixant un cap clair et partagé par tous les pays !

Le suivi des ODD à l’échelle mondiale

Chaque année, un rapport de suivi et d’examen des ODD est établi au niveau mondial, parmi les 193 pays concernés. Tous les Etats sont invités à réaliser leur propre rapport qui doit s’appuyer sur des indicateurs de suivi nationaux. Les résultats sont présentés sous forme de reporting lors du Forum politique de haut niveau. Le prochain rendez-vous, qui aura lieu du 10 au 19 juillet, à New York, sera l’occasion pour 44 pays (dont fait partie la France) d’exposer leurs stratégies de mise en œuvre des ODD.

Concernant les entreprises, B&L évolution, bureau d’études et de conseil en RSE, Energie et Biodiversité, a souhaité mettre à jour son état des lieux de leur contribution aux ODD. L’objectif est en effet d’identifier et de valoriser leur mobilisation, à travers leur démarche RSE, d’innovation, leurs actions de mécénat, leurs partenariats…

Avec le soutien du ministère de la Transition écologique et solidaire (Commissariat général au Développement Durable) et du Global Compact France, B&L évolution réalise une mise à jour 2017 de son étude sur la prise en compte des ODD par les acteurs économiques. A cette occasion, les entreprises sont invitées à répondre à un court questionnaire (avant le 21 août), dont les premiers résultats (reçus avant le 28 juin) pourront être présentés lors de l’événement à New York. Démontrons l’excellence des entreprises françaises dans la mobilisation pour un monde durable !

Source : ENVIRONNEMENT MAGAZINE

 

Ce contenu a été publié dans Entreprise et mécénat, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *