La fondation des étudiants entrepreneurs

L’écosystème insufflé au sein de l’université et du Grand Nancy pour soutenir les projets de créations d’entreprises se renforce. Le groupe Yzico lance sa fondation pour accompagner et fixer dans le territoire les jeunes créateurs.

Ils s’appellent Camille, Henri et Corentin. Ils sont étudiants, ont entre 21 et 29 ans, et leur particularité est de porter un projet de création d’entreprise. « Adapt-ed est né de mon expérience auprès d’enfants autistes », explique Henri. Titulaire depuis l’âge de 17 ans d’un BAFA, cet étudiant en Master de Sciences Cognitives et Applications confie avoir toujours utilisé des outils nécessitant « la prise de note sur du papier ». Désuet. Son idée « est de créer une application qui concentre tous les outils existants ». Une aventure à laquelle sont venus se greffer Camille et Henri. Grâce au PeeL (Pôle entrepreneuriat étudiant de Lorraine), ils bénéficient de l’écosystème initié au sein de l’université de Lorraine pour développer la culture entrepreneuriale. Cet environnement se renforce désormais d’un partenariat public-privé avec la naissance de la fondation Yzico.

« Continuum »

Ce mardi, au PeeL hébergé au sein de l’institut Jean-Lamour à Artem, les acteurs du partenariat se sont retrouvés pour le lancement de cette fondation « 100 % privée et dont l’objectif est d’accompagner les projets mais aussi d’aider les jeunes à s’installer dans le territoire », souligne Jacques-Philippe Chevalier, le président de la fondation et l’un des fondateurs de la société d’expertise comptable. Le président d’Yzico, Yann Olivier a souligné qu’à travers cette action, la société entend monter qu’elle est un « référent dans le Grand Est pour la création d’entreprises et de start-up ». À l’image de Gilles Schaff, vice-président de la CCI 54, de François Werner, vice-président de la Métropole en charge du numérique ou encore de Marie Vernier de la fondation de France, tous soulignent le nécessaire enjeu de créer un environnement favorisant un « continuum », du projet né dans l’esprit d’un étudiant à sa concrétisation dans un territoire et si possible dans celui de la Métropole du Grand Nancy.
Adapt-ed est l’un des 200 projets portés par le PeeL du dynamique Christophe Schmitt. Sans attendre la création de la fondation Yzico, Camille, Henri et Corentin s’étaient déjà rapprochés d’elle. « Pour poser des questions quand on veut et c’est très efficace », reconnaît Corentin.

SOURCE : EST REPUBLICAIN

Ce contenu a été publié dans Universités & Grandes Ecoles, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *