Brest : un nouvel incubateur de start-up à l’Ensta Bretagne

L’école d’ingénieurs a créé Enstartups, avec le fonds de dotation Yao et le Technopôle Brest Iroise. Six jeunes pousses y sont pour l’instant hébergées.

L’école d’ingénieurs brestoise Ensta Bretagne a décidé de prendre sa part au mouvement en faveur de l’innovation et à l’accompagnement des porteurs de projets entrepreneuriaux. En créant Enstartups, un incubateur de jeunes entreprises innovantes, à fort contenu technologique. «Sa vocation est d’accompagner les porteurs de projet dans leurs balbutiements, avant de les orienter vers d’autres structures de soutien pour les aider dans leur développement», précise Pascal Pinot, directeur de l’école.
L’Ensta s’est adjoint le partenariat du fonds de dotation Yao ! (qui offre aux jeunes entrepreneurs la possibilité d’être parrainés par un expérimenté) et du Technopôle Brest Iroise (qui les guide dans les dispositifs d’aide financière et les conseille pour la structuration de leur projet).
Hébergement et compétences

L’incubateur met à la disposition des start-up :
– des bureaux et espaces de co-working,
– une salle de prototypage (permettant de tester rapidement un produit),
– les laboratoires de recherche de l’Ensta,
– son service juridique,
– les compétences de ses enseignants-chercheurs,
– l’aide de ses étudiants (dans le cadre de leurs projets d’application)…
«Nous allons aussi organiser à leur intention des master classes avec des intervenants extérieurs sur des thèmes transversaux comme les assurances, la communication, etc.», complète Antonin Raffarin, animateur de l’incubateur.
Six jeunes pousses

Six start-up (la capacité d’accueil est de dix) sont actuellement hébergées par le nouvel incubateur :
Inobo (développement de planches de kitesurf évolutives),
Ianira (invention d’un robot autonome de plongée),
Fil & Fab (valorisation des filets de pêche),
Solipub (réalisation de supports publicitaires solidaires),
Niroji (conception d’écrins originaux pour objets précieux)
Freeziks (création d’un jeu vidéo de construction).
Deux conditions pour être accueilli dans cet incubateur : le projet doit être d’ordre technique et son concepteur doit bénéficier du parrainage d’un chef d’entreprise. Enstartups n’est pas réservé aux élèves et anciens élèves de l’Ensta. L’accompagnement peut durer jusqu’à deux ans, avant l’envol de la jeune pousse vers une pépinière d’entreprises pour d’autres phases de son développement.

SOURCE : ACTU

Ce contenu a été publié dans Actualités, Développement de compétences, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *