Le fonds Aliénor et le CHU organisent la Nuit des chercheurs

Le parrain Frédérick Gersal et Jean-Pierre Dewitte, président du fonds de dotation Aliénor (au centre) au milieu des partenaires et professeurs.

Le fonds de dotation Aliénor organise conjointement avec le CHU, la Nuit des chercheurs en présence du parrain de l’association Fréderick Gersal.
Ce soir, de 18 h à 20 h, les visiteurs, les patients, les usagers et les professionnels de la santé pourront rencontrer les équipes de recherche et échanger avec les médecins sur les thèmes de cancérologie, perturbateurs endocriniens, DMLA, infections, hématologie, diabète/obésité et recherche paramédicale. Informative, ludique et de manière abordable par le grand public, la Nuit des chercheurs permettra la découverte des coulisses du CHU comme la visite d’un laboratoire de biologie ou de blocs opératoires.

Une animation en partenariat avec l’association « les yeux fermés » sera conduite par le professeur ophtalmologiste Nicolas Leveziel, porteur d’un projet sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Le fonds de dotation présente son parrain

On ne prête qu’aux riches est une expression bien connue qui résonne fort dans la tête des acteurs de la recherche. Jean-Pierre Dewitte, directeur général du CHU de Poitiers et président du fonds Aliénor apporte son témoignage. « La recherche est très peu financée et quand elle l’est, c’est souvent prioritairement vers les équipes labellisées ».Avec ses 500 donateurs et une somme collectée de 450.000€ en un an et demi, « le fonds de dotation veut favoriser l’émergence des jeunes chercheurs innovants et prioriser la recherche appliquée aux patients qui débouche de manière concrète sur des soins adaptés ».Soins, enseignement et recherche deviennent les maîtres-mots. « Demain, les CHU légitimés seront les CHU investis dans la recherche ».Le conseil scientifique du fonds de dotation a privilégié six projets d’envergure raisonnable, rapides, lisibles et compréhensibles par le public : tumeurs cérébrales, perturbateurs endocriniens, DMLA, création d’une maison de santé publique, stents coronariens, acquisition du robot Rosa en neurochirurgie. Avec la création du fonds de dotation, le principe retenu est de financer les projets à 50 % par le CHU et 50 % par le mécénat. « Cela constitue un accélérateur pour la recherche. Il double financièrement les projets et dynamise les équipes au quintuple »enchérit le président.

Pour porter ses projets, le fond de dotation s’est assuré le parrainage de Frédérick Gersal, journaliste et raconteur d’histoire comme il se définit lui-même. Il sera l’ambassadeur du fonds lors des manifestations organisées à destination du grand public. « Je ne suis ni chercheur, ni scientifique, ni médecin, mais faire savoir est le cœur de mon métier. On va soigner le présent et guérir l’avenir en faisant appel aux dons du plus grand nombre pour le plus grand nombre ».

La Nuit des chercheurs dans le hall d’accueil Jean-Bernard sur le site de la Milétrie, le mercredi 27 septembre de 18 h à 23 h. Pour vos dons au fonds Aliénor 05.49.44.43.33, alienor@ chu-poitiers.fr, www.fonds-alienor.fr

SOURCE: LA NOUVELLE REPUBLIQUE

Ce contenu a été publié dans Entreprise et mécénat, Fondations, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *