Quand le mécénat est un levier de mobilisation des collaborateurs : quels enjeux pour les entreprises ?

La mobilisation des collaborateurs au bénéfice de l’intérêt général répond à une multitude d’enjeux, qu’ils soient liés à l’image, aux ressources humaines, à l’ancrage territorial ou encore à l’innovation.

Nous avons choisi d’interviewer 3 marques, Camaïeu, Asmodee et Procter & Gamble qui, sur des secteurs différents, s’impliquent durablement, notamment aux côtés de l’Agence du Don en Nature. Depuis 2009, l’association, qui travaille au quotidien avec une centaine d’entreprises, vient en aide aux personnes en situation d’exclusion par le don de produits neufs de première nécessité – hygiène, entretien, puériculture, équipement…

La mobilisation des collaborateurs au travers de projets solidaires est-elle une dynamique récente pour vous ? Est-elle nécessaire aujourd’hui ?

Violaine Wasilewski, Directrice RSE, Camaïeu : Nous avons initié la démarche fin 2014 lors de la création de la direction RSE. « L’implication des uns contribue à convaincre d’autres ». La RSE nourrit notre fierté d’appartenance, fédère nos équipes, et crée un lien fort avec les générations nouvelles de clientes et de collaborateurs.

Stéphane Carville, Président d’Asmodee : Nous sommes engagés auprès d’associations ou dans différents projets caritatifs depuis de nombreuses années. Au coeur de l’ADN d’Asmodee, il y a la volonté de partager, de faire découvrir un jeu, de partager du temps en s’amusant… En tant quel groupe nous souhaitons aussi être un leader généreux et bienveillant de notre industrie, qui permet à chacun de s’accomplir. Il est donc assez naturel pour nous d’être partenaire d’ADN ! Le fait d’associer nos collaborateurs à ces opérations tournées vers les autres leur permet de donner encore plus de sens à leur travail et un véritable sentiment d’appartenance au projet d’entreprise.

Ségolène Moreau, Responsable Communication corporate P&G : Cela fait plus de 10 ans que P&G mobilise ses collaborateurs autour de projets solidaires en France. Ce mouvement ne touche pas que la filiale française. Partout où P&G est présent, nous proposons à nos collaborateurs de donner de leur temps et mettre à profit leurs compétences en s’engageant pour des projets qui ont vocation à aider les populations dans le besoin. Donner du sens à son travail à travers ce genre de mobilisation est une attente forte des collaborateurs qui reçoivent beaucoup en retour. Tout le monde en sort gagnant. C’est un vrai vecteur de fierté et de motivation qui a un impact positif indéniable pour l’entreprise.

Que vous apporte le partenariat avec l’Agence du Don en Nature ?

Violaine Wasilewski, Camaïeu : Les initiatives solidaires en partenariat avec ADN ont été mises en place dès le départ. Jolie manière pour les collaborateurs de porter les valeurs de Camaïeu, particulièrement celles de solidarité, confiance et ouverture vers l’extérieur.

Stéphane Carville, Asmodee : Les jeux sont des produits du quotidien mais pas forcément pour ceux qui n’ont pas les moyens d’aller sur des sujets de loisirs. Certains de nos jeux ne peuvent plus être mis en rayons, pour de simples raisons d’évolutions packaging par exemple. Les mettre à disposition d’ADN, c’est leur donner la vie à laquelle ils étaient destinés tout en ayant la satisfaction de savoir que cela offrira à des personnes dans le besoin des moments ludiques en famille ou entre amis.

Ségolène Moreau, P&G : Nous sommes engagés auprès de l’ADN depuis ses débuts. Plusieurs camions quittent notre centre de distribution d’Amiens chaque mois pour rejoindre les entrepôts d’ADN avant de partir très vite auprès des associations bénéficiaires. Nos marques sont des produits du quotidien qui sont très demandés. ADN nous permet donc de centraliser toutes nos donations et d’écouler utilement les stocks de produits que nous ne pouvons plus commercialiser. C’est une économie circulaire qui fonctionne désormais très bien et dans laquelle nous voyons beaucoup d’avantages : efficacité, traçabilité, facilité, et générosité bien organisée !

Quels sont, d’après vous, les enjeux de demain en matière de RSE et en quoi l’Agence du Don en Nature peut y répondre

Violaine Wasilewski, Camaïeu : Camaïeu a une responsabilité dans son écosystème. La RSE est une démarche d’amélioration continue, accessible, qui intègre progressivement les enjeux de notre secteur d’activité et l’ensemble des parties prenantes. Elle fait partie intégrante de la politique de notre marque. Nous avançons avec l’Agence du Don en Nature sur les sujets d’économie circulaire et d’engagement sociétal.

Stéphane Carville, Asmodee : La RSE peut s’exprimer au quotidien, être portée par tous et au travers de l’ensemble des projets, petits et grands, menés par l’entreprise. Via l’action de l’Agence du Don en Nature, nos collaborateurs peuvent participer activement à une opération en ligne avec l’engagement d’Asmodee, aussi bien d’un point de vue sociétal via une démarche solidaire, qu’environnemental en intégrant nos jeux dans la chaîne de l’économie circulaire. Un mouvement enrichissant pour tous !

Ségolène Moreau, P&G : C’est lorsque nos collaborateurs sont parties prenantes à la chaîne de solidarité qu’ils réalisent à quel point nos donations sont importantes et ont un sens. Participer à des redistributions de produits et aller à la rencontre des bénéficiaires est une expérience unique que tous nos collaborateurs devraient vivre au moins une fois dans l’année. Une manière de boucler la boucle de la solidarité !

En France, 9 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, dont 3 millions d’enfants. Pour ces personnes, il est difficile d’avoir accès aux produits de première nécessité. Imaginez-vous vivre sans gel douche, dentifrice, chaussures… les produits essentiels au quotidien ?
A partir du 28 septembre, l’Agence du Don en Nature organise l’opération « Partager, c’est donner », avec le soutien de la SNCF Gares & Connexions pour alerter le grand public et les entreprises sur le manque d’objets du quotidien pour les personnes vivant dans la précarité.
1 partage #ADNFRANCE =1 don de produit !
7 objets à partager sur les réseaux sociaux pour offrir un don de produit aux plus démunis.
Pour participer, RDV sur https://www.adnfrance.org/partagercestdonner/

SOURCE: LES ECHOS

Ce contenu a été publié dans Entreprise et mécénat, Générosité philanthropie, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *