Lancement de la chaire WAR@EU pour l’étude des conflits européens

L’obtention d’un financement européen pour la chaire WAR@EU marque le lancement d’un axe de recherche en histoire, qui n’existe nulle part ailleurs, validé au niveau européen. Le titulaire de la chaire, François Pernot est historien spécialiste des questions de guerre, de frontière, de défense et de sécurité. Les grands objectifs du programme : fédérer des chercheurs autour de l’étude des conflits européens, utiliser les résultats à des fins prospectives pour anticiper l’avenir et les diffuser largement.

À ce jour, il n’existe pas de coordination d’études de grande ampleur sur les conflits européens. Le programme européen des chaires Jean Monnet a retenu le programme WAR@EU porté par François Pernot pour l’université de Cergy-Pontoise. Le lancement de cette nouvelle chaire va permettre d’étudier les conflits européensterrorisme compris, du XVI° au XXI° siècle. Le terme de conflit s’entend ici comme l’ensemble les guerres entre pays européens, les guerres menées par les pays européens à l’extérieur de l’Europe et les attaques extérieures touchant le sol européen. Le financement de ce nouvel axe de recherche via le programme Jean Monnet atteste de la reconnaissance européenne du sujet. Ce type de subvention est en effet validée par des experts du programme Erasmus + de la commission européenne.

François Pernot est professeur d’histoire moderne et spécialiste des questions militaires et européennes. Il a associé à ce nouvel axe de recherche, Jenny Raflik-Grenouilleau, maître de conférence habilitée à diriger des recherches en histoire contemporaine à l’université de Cergy-Pontoise pour ses compétences à propos du terrorisme. Il sont tous deux membres du laboratoire AGORA de l’université de Cergy-Pontoise.

Comprendre les conflits européens pour mieux anticiper l’avenir

Un des objectifs de ce programme est d’abord de déterminer s’il existe un modèle spécifique de la guerre au niveau européen. De permettre également la mesure des impacts des conflits sur les États européens, leur sécurité, l’évolution des frontières européennes et l’évolution des sociétés. Un regard transversal sera porté particulièrement sur les impacts culturelspatrimoniaux et mémoriaux, toutes ces thématiques étant envisagées dans un continuum associant les guerres du XVIe siècle aux conflits actuels et futurs du XXIe siècle.

Constituer un réseau international de chercheurs

L’ambition de la chaire WAR@EU est de développer et structurer ses thèmes de recherche au niveau européen et international. Le programme Jean Monnet va en effet permettre de financer la constitution d’un réseau mondial de chercheurs travaillant sur les questions de guerres européennes. Pour constituer ce réseau, des séminaires, colloques et journées d’études seront ainsi organisés autour de deux axes spécifiques :

  • Guerres et culture de guerre en Europe aux époques modernes et contemporaine
  • Mémoire et patrimoine militaire en Europe

Rendre accessible à tous les résultats

Aujourd’hui, beaucoup de professions exigent une bonne connaissance des questions de défense et de sécurité. Pour répondre à cette demande sociétale, la chaire WAR@EU inclut des actions de dissémination, auprès d’étudiants, de professionnels et du grand public. Les programmes des filières spécialisées en histoire incluront cette question en complément des enseignements déjà présents à propos de l’histoire militaire. Certains colloques seront ouverts à tout type de public, une base de données sur les conflits européenssera créée, des enseignements à distance seront mis à disposition de cursus universitaires pertinents (au delà de l’université de Cergy-Pontoise) et un MOOC devrait être mis à disposition d’un large public.

SOURCE : U CERGY

Ce contenu a été publié dans Actualités, Universités & Grandes Ecoles, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *