Matinales 2012

Matinale du 17 juillet 2012

001 Matinale IFFRES Mécénat – incitation fiscale Jean-Louis Lacombe & Max Anghilante

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=Rnn6L4DKAZE?rel=0&wmode=opaque]

Rôle et incitation fiscale dans le mécénat pour 

la Recherche et l’Enseignement Supérieur

Notre intention est d’ouvrir les débats sur la situation actuelle, 

prendre la mesure du réel et comprendre les enjeux.

Les débats ont été introduits par : Max Anghilante, Président IFFRES, et
Jean-Louis Lacombe, ancien VP d’EADS etVice-Président del’IFFRESSont intervenus aux débat :

– Jean-Hervé Lorenzi, Président Société Edmond de Rothschild Private Equity Partners et Président du Cercle des économistes.

– Karim Maatoug, La mission du mécénat Ministère de la Culture et de la Communication.

– Jacques Fontanille, Conseiller au cabinet du Ministre de la Recherche

– Gilles Gleyze, Directeur du développement de l’Ecole Centrale de Paris

 
 

Matinale du 20 juin 2012

Recherche et Enseignement Supérieur – La philanthropie face à la crise : 

Situations comparées Québec – France.

Nous avons échangé avec des experts français et québécois :

·    Max Anghilante – Président IFFRES, Associé Fondadev, Créateur et dirigeant de fondations de recherche et de l’enseignement supérieur

·    Arnaud Marcilhacy – MBF Consultants

·    Michel Poulin – BNP Stratégies – Québec

·    Marie-Blandine Prieur – Experte, membre du club des Amis de l’IFFRES

En partenariat avec Deloitte Montréal

          

                En France, les grandes réformes et les grands programmes initiés par l’État qui concourent à redéfinir les enjeux et les perspectives de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation… ont maintenu l’État dans son statut d’unique interlocuteur valable pour le Monde académique limitant l’ouverture de celui-ci vers le citoyen et l’entreprise.

Dans ce contexte, un développement de liens directs entre les forces vives que sont les citoyens, les acteurs des entreprises, les chercheurs, les professeurs et les étudiants paraît de nature à suppléer aux limites d’un centralisme en crise par manque de moyens et par manque de perspectives.

Les fondations de Recherche et de l’Enseignement Supérieur, qui se sont multipliées ces dernières années, sont des acteurs clef, non seulement comme moyen d’accéder à des sources de financement complémentaire permettant des prises de risques, mais, surtout, comme lieu d’expérimentation de nouveaux rapports et lien d’implication de la société civile (citoyens et entreprises) dans l’enseignement supérieur et la recherche académique.

Il est évident que les lien à construire, particulièrement atrophiés en France et dont les fondations peuvent être les médiatrices, ne peuvent en aucun cas se limiter à un flux financiers. Seuls des échanges et la construction d’objectifs communs concertés sont en mesures d’assurer la cohésion recherchée.

En ce sens, les premiers changements sont perceptibles. Ainsi, les Universités, mais seulement elles, commencent à se remettre en question, à s’organiser et nombreuses à passer à l’action.

Gageons que cette mue du monde académique inspirera les entreprises, qui restent trop souvent sur l’expectative.

Car malgré la dynamique de création de fondations nouvelles s’il n’y a pas corrélativement d’accroissement important des ressources financières issues du mécénat et de la générosité publique. La Recherche et l’Enseignement Supérieur restent les parents pauvres du mécénat.

 


Matinale du 5 avril 2012

Effet collatéral de la loi de sécurité du médicament :

Interdiction des dons et subventions sans contrepartie ;

les associations et les sociétés savantes s’inquiètent de 

leur survie, les fondations pourraient en profiter.

Animateurs :

·    Frédéric Séval – Chef de la division Droits, éthique et appui juridique –

Secrétariat général – Direction générale de la santé

·    Blandine Fauran – Directeur juridique du Leem – Les entreprises du Médicament

·    Maryse Hamel en charge du secteur associatif pour In Extenso

Échanges animés par Max Anghilante – Président IFFRES et

Philippe Guay – Associé Deloitte AERS Audit – Associations et Fondations

En partenariat avec Deloitte et In Extenso

Contribution Max Anghilante
Article de l’Agence de Presse Médicale


Documents disponible :

Supports des conférenciers


Matinale du 20 mars 2012 » Réduction des frais généraux, et plus si nécessaire « 

Animateur :

·    Olivier LACOLLEY, associé fondateur d’ESOPE.

La crise et la contrainte du désendettement rendent indispensable une réduction des

charges de la plupart des opérateurs privés et publics.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *